Crédit photo ©canva
in

Devis pompe à chaleur air/air : les informations à connaître

La pompe à chaleur air/air est considérée comme la moins onéreuse. Combien coûte-t-elle réellement avec l’installation ? Existe-t-il des aides financières pour faire son acquisition ? Lisez notre article pour obtenir des réponses à toutes ces questions.

Comment fonctionne une pompe à chaleur air/air ?

On parle aussi de pompe à chaleur aérothermique. Il s’agit d’un mode de chauffage exploitant l’air, c’est à dire une énergie renouvelable. Pour chauffer la maison, une unité extérieure est raccordée au circuit électrique et absorbe les calories naturellement présentes dans l’air. Le fluide caloporteur, intégré dans la pompe à chaleur, passe par différents états pour transporter la chaleur captée vers les ventilo-convecteurs. Ceux-ci se chargent de la diffuser dans l’habitation pour faire monter la température ambiante.

Dans certains cas, une unité est présente dans chaque pièce de la maison. Dans d’autres, une unité centrale est raccordée à des gaines qui aboutissent à des grilles de diffusion présentes dans plusieurs pièces du logement.

Une pompe à chaleur air/air peut assurer le chauffage principal d’une maison. Mais elle ne peut prendre en charge la production d’eau chaude, ni alimenter des radiateurs à eau. Ce mode de chauffage peut offrir une fonction climatisation lorsqu’il s’agit d’un appareil réversible. En saison froide, les calories dans l’air présentes en quantités moindres, la pompe à chaleur voit ses performances diminuer. C’est pourquoi le climat doit impérativement être pris en compte dans le choix de l’appareil.

Combien coûte une pompe à chaleur air/air ?

Les prix des pompes à chaleur air/air sont très variables. En moyenne, ce dispositif coûte entre 5 000 et 10 000 euros, avec l’installation. Le montant varie, entre autres, en fonction de la surface de la maison à chauffer. S’agissant d’une fourchette moyenne, le coût d’achat et d’installation d’une pompe à chaleur air/air peut descendre en-dessous de 5 000 et monter au-dessus de 10 000 euros.

En résumé, plus l’habitation est grande, plus le coût de cet investissement sera élevé.

Quels sont les critères qui influent sur le coût d’achat d’une pompe à chaleur air/air ?

D’abord, il y a la surface du logement. En effet, plus celui-ci est grand, plus l’appareil doit être puissant pour parvenir à chauffer tous les espaces de vie. En outre, de la surface de la maison et de sa configuration dépend le nombre de ventilo-convecteurs.

Il faut également considérer la difficulté des travaux liés à la configuration de la maison. Les professionnels prennent également en compte la qualité d’isolation ainsi que le climat. Votre devis sera aussi influencé par le coût de la main-d’œuvre, variable d’une région à l’autre.

Au niveau de la PAC en elle-même, le système de fonctionnement, le coefficient de performance, la marque et la gamme, la puissance et les options sont des éléments déterminants en termes de prix.

Quelles précautions prendre pour ne pas me tromper ?

Pour être certain de réaliser un investissement gagnant, commencez par solliciter plusieurs installateurs. Ainsi, vous obtiendrez plusieurs devis que vous pourrez comparer. Prenez le temps de les étudier dans le détail pour analyser tous les éléments inclus dans la prestation de chaque artisan.

Si possible, privilégiez les professionnels bénéficiant de la mention RGE. Ces trois lettres signifient que l’entreprise est Reconnue Garante de l’Environnement. C’est l’Agence de la Transition Écologique qui attribue cette certification aux artisans sérieux réalisant un travail de qualité tout en garantissant une conduite responsable. Cette mention est souvent une condition non négociable pour bénéficier des aides financières de l’état.

Avant de faire un choix, prenez le temps d’étudier les différentes marques et les modèles de pompes à chaleur air/air proposées sur le marché. Chaque entreprise est normalement en mesure de proposer un catalogue à ses clients. Celui-ci vous permettra de vous faire une première idée des dispositifs existants et des tarifs.

Enfin, ne vous laissez pas séduire par un prix étonnamment bas. Celui-ci cache forcément quelque chose. Si vous optez pour une pompe à chaleur au plus bas de la gamme, vous risquez de ne jamais réaliser ces fameuses économies promises par ce mode de chauffage. En effet, il y a fort à parier qu’un tel modèle représente une consommation excessive. En outre, il pourrait être de mauvaise qualité et vous obliger à remplacer des composants détériorés de manière récurrente.

À quelles aides financières puis-je prétendre ?

Malheureusement, les pompes à chaleur air/air ne bénéficient pas des aides financières du type MaPrimeRénov’ ou éco-prêt à taux zéro. Ce sont les PAC air/eau, géothermiques ou hybrides qui en profitent. Néanmoins, certains fournisseurs d’énergie proposent des aides financières pour les PAC air/air. Il faudra les contacter pour connaître leurs conditions d’exigibilité.

Quel est le coût d’entretien d’une pompe à chaleur air/air ?

En moyenne, on évalue le coût d’entretien d’une pompe à chaleur air/air entre 100 et 300 euros par an. Cette somme dépend notamment de la puissance du dispositif. À noter que ce coût d’entretien ne prend pas en compte le remplacement éventuel de pièces défectueuses.

Si votre pompe à chaleur affiche une puissance nominale supérieure à 4 kW, vous êtes obligé de la faire entretenir par un professionnel qualifié une année sur deux. Il s’agit en fait d’une activité de maintenance. À l’issue de ses vérifications, l’expert vous remettra un document qui atteste l’entretien de la pompe à chaleur. Celui-ci devra être soigneusement conservé.

Le professionnel qualifié doit, avant tout, s’assurer que le dispositif fonctionne parfaitement. À savoir que certains installateurs proposent de souscrire un contrat d’entretien annuel. Cette option peut être intéressante car elle évite de devoir rechercher un autre professionnel et vous assure un entretien suivi.

Rédigé par Juliette

Je suis Julie, un personnage fictif inventé pour protéger l'intégrité du rédacteur. J'adore tout ce qui est DIY comme disent les américains. Le Do It Yourself c'est "faites le vous même" en Français. La bricole et la récup c'est mon truc. Gros bisoux à vous cher lecteur qui êtes arrivé jusqu'a ma petite bio.