Poser soi-même ses plinthes : un jeu d’enfant !

Il existe beaucoup de moyens de fixer les plinthes sur les murs. Le vissage reste la technique la plus privilégiée, car il permet d’obtenir un ouvrage très solide. Clouer est également une bonne méthode bien qu’elle soit contraignante, car il faut faire attention de ne pas abîmer les plinthes. Il ne reste plus que le collage, qui n’est pas encore très courant, mais qui offre pourtant de nombreux avantages en matière de rapidité d’exécution et d’efficacité.

Les travaux préparatoires

L’étape initiale de l’opération porte sur les mesures. Chaque portion de mur doit être mesurée pour que vous achetiez la quantité adaptée de plinthes, ce qui vous évitera les allers et retours inutiles. Consignez toutes les informations sur papier en réalisant des dessins pour matérialiser l’ouvrage. Dans le cas où vous rencontreriez des difficultés dans la découpe du bois, prévoyez 10% de plinthes en plus. Sur ce schéma des cotations, le site des Bricoleurs conseille systématiquement de dessiner d’abord les angles pour vous faciliter la tâche au moment de procéder aux découpes et éviter ainsi les ratés.

La découpe

Il s’agit de la phase la plus délicate. Pour la réussir avec brio, équipez-vous d’outils adaptés. Plusieurs choix s’offrent à vous. Les scies radiales ou onglets constituent le must. Essayez une défonceuse ou bien encore une scie circulaire. Si vous ne voulez pas investir dans des matériels trop onéreux, optez pour l’achat d’une boîte à onglets qui coûte dans les environs d’une vingtaine d’euros. Évitez par contre les modèles en plastique qui émettent des sons très désagréables sans parler de leur faible durée de vie. Préférez également les boîtes à onglets constituées de cales excentriques fournies. Après la découpe, n’hésitez pas à poncer les coupes avec du papier de verre pour avoir des résultats nets et des jonctions parfaites entre les différents bouts de bois. Vous pouvez maintenant repeindre vos plinthes avant de les poser.

Le collage des plinthes

Pour le système de collage, là encore, plusieurs solutions sont possibles. Beaucoup de personnes ont recours au scotch à base de colle néoprène ou double face. Or, cette technique ne permet plus de corriger les éventuelles erreurs de positionnement de la plinthe. De plus, elle n’est pas adaptée si votre mur n’est pas parfaitement plane. Elle a en effet tendance à manquer d’adhérence et vos plinthes risquent de se décoller au moindre choc. C’est pourquoi il est préférable d’opter pour de la colle spéciale pour plinthes disponible dans les magasins de bricolage ou sur internet.

Prenez une plinthe puis posez-y de la colle en serpentin. Essayez de bien espacer les plots de colle si le mur n’est pas parfaitement plane pour obtenir une adhérence parfaite. Fixez la plinthe et maintenez quelques secondes de façon très ferme.

Dans le cas où un écart se présenterait, car le mur n’est pas droit et que la plinthe n’adhère pas correctement sur ce dernier, il va falloir envisager l’utilisation d’un mastic acrylique pour combler cet espace libre. Par contre, le séchage sera beaucoup plus long et il faut poser une charge de maintien pour bien fixer la plinthe.