Piscine

Chlore, brome ou sel, quel traitement choisir pour ma piscine ?

Julie
Rédigé par Julie

C’est décidé, vous allez installer une piscine dans votre jardin pour profiter des joies de la baignade en famille. Mais avant cela, une question se pose, quel traitement allez-vous choisir pour préserver une eau saine ?

La piscine au chlore

C’est le traitement le plus courant actuellement. Ce produit chimique désinfecte et élimine toutes les bactéries de manière à empêcher le développement des algues dans la piscine. Contrairement à ce que l’on pense, le chlore est inodore. L’odeur diffusée par une eau chlorée provient en réalité d’une réaction entre le produit et les matières organiques apportées par les baigneurs. Lorsque ces deux éléments sont en contact, le chlore devient de la chloramine. C’est elle qui est à l’origine de cette odeur caractéristique des piscines au chlore.

Les avantages

Le chlore possède de puissants pouvoirs antibactériens et désinfectants qui permettent de détruire toutes formes de bactéries et d’empêcher la formation d’algues sur les parois de la piscine.

Il se décline sous de nombreuses formes qui rendent son utilisation facile. En effet, vous avez le choix entre les galets, la poudre ou encore le chlore liquide. À vous de choisir le système qui vous convient le mieux.

Au point de vue prix, le chlore affiche un tarif plutôt raisonnable. Quelques variations peuvent apparaître entre les différentes formes de chlore qu’il faudra étudier en magasin spécialisé.

Les inconvénients

Le principal inconvénient du chlore est son action irritante pour les yeux, les muqueuses et la peau. À cela s’ajoute cette forte odeur émanant de la formation de chloramine lors du contact entre le chlore et les matières organiques telles que la sueur.

Un autre inconvénient vient contrebalancer l’avantage financier. Le chlore n’est pas cher mais les quantités exploitées pour préserver une eau saine peuvent se révéler importantes d’autant plus si la température de l’eau monte de manière significative. Plus l’eau est chaude, plus l’efficacité du chlore diminue et il en va de même avec le PH. En plein été, la consommation de chlore risque donc de devenir conséquente.

Le chlore détient une particularité, il ne supporte pas les rayons UV. C’est pour cette raison qu’il se voit additionné d’un stabilisant. Encore une fois, plus le chlore subit des expositions au rayons du soleil, plus ses capacités diminuent.

La piscine au brome

Ce traitement est peu répandu actuellement, principalement à cause du prix du produit. Très efficace et peu contraignant, le brome est une alternative parfaite pour les personnes allergiques au chlore.

Les avantages

En terme de capacités de traitement, le brome est tout aussi efficace que le chlore. Ces deux matières font partie de la même famille chimique appelée halogène. C’est également un puissant antibactérien et désinfectant qui détruit toutes les bactéries et bloque le développement des algues. Il est parfaitement apte à maintenir une eau propre et saine.

Contrairement au chlore, il ne dégage aucune odeur, ne dispense pas d’action irritante et ses capacités ne sont pas altérées en cas de PH élevé ou de hausse de la température de l’eau. De même, le brome n’est que peu sensible aux rayons UV, il ne nécessite donc pas d’être stabilisé ce qui présente un avantage important puisque l’effet des stabilisants a tendance à altérer l’action désinfectante du produit de traitement.

Les inconvénients

Il n’est pas toujours simple de se procurer du brome. Très peu utilisé en France, les magasins spécialisés ne le commercialisent pas ou peu.

Le brome est le produit désinfectant de piscine le plus cher de tous. De plus, lorsque l’on opte pour ce traitement, l’achat d’un brominateur s’impose. C’est  lui qui diffuse le brome dans l’eau depuis le circuit de filtration de l’eau.

Enfin, il s’agit d’un produit extrêmement corrosif, il doit donc être stocké et manipulé avec la plus grande précaution.

La piscine au sel

Le traitement au sel est assez courant et se démarque largement des traitements au brome et au chlore. Il s’agit d’un système qui ne fait intervenir aucun produit chimique.

Les avantages

Les pouvoirs désinfectants et antibactériens proviennent de la transformation du sel en chlore grâce aux électrodes provenant d’un électrolyseur. Ce traitement de l’eau automatisé offre un réel confort d’entretien à son utilisateur. Grâce à ce système, le réapprovisionnement en sel est peu fréquent et les produits anti-algues sont inutiles.

Le sel est peu coûteux et au vu de la faible fréquence de réapprovisionnement qu’il impose, l’entretien d’une piscine au sel est beaucoup mois onéreux que les traitements au brome et au chlore.

Les baigneurs profitent d’une eau préservée de tout produit chimique, le sel est inodore, ne provoque pas d’irritations et ne cause pas d’allergie.

Le sel étant naturel, le stockage et la manipulation n’imposent pas de précaution particulière.

Enfin, le traitement au sel s’inscrit dans une démarche écologique puisqu’il ne représente aucun danger pour l’environnement. Contrairement au chlore et au brome, il ne pollue pas et n’impose pas des actions de purification de l’eau avant de  procéder à une vidange du bassin.

Les inconvénients

Malgré tous ses avantages, le traitement au sel comporte quelques inconvénients.

Le sel a tendance à faire monter le niveau du PH, l’utilisateur doit donc prendre le temps de vérifier cette mesure de manière régulière.

De par son aspect corrosif, le sel peut abîmer l’électrolyseur. Il convient donc de nettoyer fréquemment ce dernier ou de choisir un modèle auto-lavant.

Le fonctionnement de l’électrolyseur doit être interrompu lorsque la température de l’eau se situe en dessous de 16°. Ce n’est qu’au delà de cette température que l’électricité est en mesure d’établir une conductivité optimale. Si l’électrolyseur fonctionne dans une eau trop froide, les électrodes risquent de s’altérer.

Enfin, l’achat et l’installation de l’électrolyseur représentent un coût assez conséquent. Néanmoins, ces éléments rapprochés au faible coût que représente l’entretien au sel, ce système reste avantageux du point de vue financier par rapport au chlore et au brome.

 

 

 

 

Chlore, brome ou sel, quel traitement choisir pour ma piscine ?
5 (100%) 1 vote

Article rédigé avec beaucoup d'attention par

Julie

Julie

Je suis Julie et j'adore tout ce qui est DIY comme disent les américains. Le Do It Yourself c'est "faites le vous même" en Français. La bricole et la récup c'est mon truc. Gros bisoux à vous cher lecteur qui êtes arrivé jusqu'a ma petite bio.

Laisser un commentaire

1 Commentaire

Soldes MONSTRES Jusqu'à -60% Brico / JardinJe veux voir !
+ +