En fonction de l’installation, vos canalisations peuvent engendrer des désagréments liés à l’évacuation des eaux usées. Odeurs nauséabondes, nuisances sonores ou pire le refoulement des effluents, peuvent alors sérieusement vous gâcher la vie ! Pourtant, il est facile d’y remédier grâce à la pose d’un clapet anti-retour. Vous ne connaissez pas cet accessoire de plomberie, n’avez aucune idée de son fonctionnement et encore moins de comment il s’installe ? Pas d’inquiétudes, nous vous expliquons tout de A jusqu’à Z ! Vous serez bientôt capable de solutionner vos problèmes ou du moins de les prévenir, en posant vous-même un clapet anti-refoulement sur votre canalisation.

Comment marche un clapet anti-retour et ou l’installer ?

Le clapet anti-retour est un petit mécanisme, qui permet de contraindre l’écoulement des liquides ou de l’air dans une seule direction. Le refoulement est ainsi impossible, protégeant des débordements et de l’éventuelle pollution des eaux saines.

Le fonctionnement est simple, une bille ou une trappe bloque l’ouverture du clapet lorsque la circulation tente de s’effectuer à contre-sens. Au contraire, la canalisation reste complètement ouverte dans l’axe idéal d’évacuation. Le contre-courant est donc impossible, ce qui résout les problèmes d’évacuation lente ou à l’inverse trop rapide, mais aussi lorsque celle-ci se trouve au-dessous du niveau de l’assainissement.

Afin de protéger sa maison contre le reflux des eaux usées et les mauvaises odeurs, il est intéressant de placer un clapet anti-retour en amont de toutes les installations sanitaires du logement. En effet, chaque raccordement à l’évacuation générale peut être source de désagréments. La pose systématique d’un clapet anti-refoulement est une pratique préventive facile à mettre en œuvre et peu coûteuse (entre 20 et 60 €).

Il est possible d’installer ce clapet directement après le compteur d’eau pour se prémunir des problèmes venant de l’extérieur de votre logement. À l’intérieur, c’est au niveau des toilettes, du chauffe-eau ou encore de l’évacuation de la douche, de la baignoire et de l’évier. Pensez aussi aux vidanges de lave-linge et de lave-vaisselle, sans oublier les sanibroyeurs, et même la piscine !

Bien choisir son clapet anti-refoulement

Avant d’envisager l’installation du clapet anti-retour, il va déjà falloir sélectionner le bon modèle, en rapport à la canalisation sur laquelle vous intervenez. Il en existe en laiton, en inox et en PVC et aux diamètres standards de plomberie 16, 32, 40, 50 et 100. Il est aussi envisageable d’utiliser un flexible d’adaptation, afin de faire concorder des diamètres différents de tuyaux

Vous trouverez en magasin plusieurs types de clapet anti-pollution, plus ou moins spécifiques, à battant, à bille, guidé ou encore à disque concentrique. Ils ont tous la même fonction et permettent tous de contrer les déboires liés aux variations de pression dans la canalisation (coup de bélier). En revanche, certains s’adaptent mieux aux pressions faibles (à battant) ou encore à l’utilisation sur une pompe (à disque concentrique). N’hésitez pas à demander conseil au vendeur de votre magasin de bricolage, il saura vous présenter le clapet anti-retour le mieux adapté à votre situation, en fonction de l’endroit ou vous souhaitez le placer.

Installation du clapet anti-retour

Avant tout chose, préparez votre matériel ainsi que quelques serpillières pour protéger vos sols. Il vous faudra en plus du clapet, une scie à métaux, du papier de verre grain moyen, de la colle Pvc et un peu d’essence F.

Déterminez l’endroit où poser le clapet, pour rappel ce dernier s’utilise sur une canalisation horizontale, faute de quoi le mécanisme de fermeture ne fonctionnerait pas.

Prenez la mesure exacte de votre accessoire anti-refoulement puis ôtez 2 cm de chaque côté pour assurer l’emboîtement. Reportez cette dimension sur votre canalisation et effectuez le marquage afin de pouvoir découper verticalement avec la scie. Extrayez le morceau de découpe afin de laisser la place au futur clapet.

Poncez de chaque côté pour augmenter l’adhérence de la colle. Nettoyez parfaitement à l’essence f (un autre décapant convient aussi) puis enduisez les deux extrémités de colle spéciale pvc. Positionnez votre mécanisme, en ayant préalablement analysé la bonne direction d’écoulement, ajustez donc le sens du clapet en fonction. Laissez ensuite sécher plusieurs heures, selon les préconisations inscrites sur votre tube de colle.

tuyaux cuivre

Et voilà, c’était aussi simple que ça ! Vous voilà désormais équipé contre le moindre refoulement d’eaux usées et vous ne subirez aucune odeur d’égout dans votre domicile. Il ne vous reste qu’à vérifier de temps à autre la propreté du clapet anti-retour, dans lequel peuvent s’amonceler les sédiments, empêchant le fonctionnement optimal du mécanisme.

A propos de l'auteur

Léon

En réalité je ne m'appelle pas du tout Léon, mais c'est le surnom que mes amis m'ont donné car je "reviens toujours à leur maison" ! Je suis une identité fictive sur ce site, afin de préserver l'anonymat du rédacteur.

Laisser un commentaire