La météo annonce des jours ensoleillés mais vous vous retrouvez avec une piscine verte qui ressemble à une mare à canard. Que faire pour profiter du beau temps à venir ? En trois étapes simples vous allez rendre votre bassin propice à de belles baignades.

Le grand nettoyage de la piscine

La réponse à la question « quoi faire avec une piscine dont l’eau est verte ? » débute nécessairement par un grand nettoyage. Pour réussir cet entretien, vous aurez besoin de trois outils : une épuisette, un balai aspirateur manuel et une brosse de paroi. Servez-vous de l’épuisette pour retirer les déchets en surface ; du balai aspirateur pour nettoyer le fond et de la brosse pour décoller les algues et autres dépôts sur le fond et les parois.

La vérification et l’ajustement du PH

La vérification et l’ajustement du PH sont une étape préliminaire au traitement. Il est impératif de vérifier si le PH est à la bonne valeur : 7.4- 7.6 pour une utilisation de brome et 7.2-7.4 pour une utilisation de chlore. Si la valeur mesurée est inférieure à 7.2 ou supérieure à 7.6 (ce qui sera probablement le cas), procédez à un ajustement à l’aide de produits spécifiques ainsi qu’à une vérification du système de filtration.

Le traitement de l’eau

Après le nettoyage général, place au traitement qui vous permettra d’assainir votre bassin. En fonction de l’état du contenu, vous pouvez procéder à un traitement choc, à un nettoyage au peroxyde d’hydrogène, ou combiner les deux. La première méthode se révèle suffisante dans la quasi-majorité des cas, notamment au moment de l’estivage. Le traitement choc permet de tuer les algues responsables de la coloration verte de la piscine. Seul bémol : l’application de cette méthode peut durer jusqu’à 48 heures et le résultat obtenu peut être trouble et laiteux. D’où la possibilité de faire usage de produits comme le peroxyde d’hydrogène. Avec ce liquide, vous allez pouvoir traiter votre piscine plus rapidement. Vous n’aurez qu’à verser une quantité suffisante de peroxyde d’hydrogène devant les buses de refoulement et laisser agir. La quantité à verser devra évidemment être proportionnelle au volume d’eau présente dans votre bassin. Cette méthode est rapide, efficace et ne laisse aucun résidu. Elle est également très écologique. Toutefois, le peroxyde d’hydrogène influe sur la valeur du taux de chlore. Inutile donc de chercher à faire des tests de chloration aussitôt après un nettoyage à l’oxygène liquide. Dans le pire des cas, il sera nécessaire de combiner les deux approches afin de rendre l’eau claire et limpide en peu de temps. Pour ce faire, débutez par la méthode choc et appliquez le peroxyde d’hydrogène une heure plus tard.

L’élimination des déchets résiduels

A cette étape, l’eau de votre bassin a déjà retrouvé sa couleur bleue… mais elle reste plus ou moins trouble. L’élimination des déchets résiduels vous permettra donc de la rendre cristalline. Pour ce faire, servez-vous de floculants ou clarifiants. Vous en trouverez de deux sortes sur le marché : ceux qui agissent sur le bassin et ceux qui agissent sur le filtre à sable.

Vous êtes libre de choisir le modèle qui vous convient. Pour en savoir plus sur le sujet, consultez nos billets sur Pourquoi l’eau de la piscine est trouble ?, Pourquoi une eau blanche dans ma piscine ? et Piscine : comment changer le sable du filtre ?.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.