marsonia rosiers
Crédit photo (c) Canva
in

Jardin : Tâches noires sur les rosiers : à quoi sont-elles dues ?

Est-ce normal ? Comment faire disparaitre ces tâches noires de vos rosiers ?

Connues également sous le nom de marsonia, les taches noires sur les rosiers sont des pathologies récurrentes dans les jardins. À quoi sont-elles dues et comment prévenir leur propagation ? Voici tout ce qu’il y a à savoir.

Que sont ces taches noires ? À quoi sont-elles dues ?

Les taches noires sont une maladie courante qui touche les rosiers. Elles apparaissent généralement en mai ou juin et durent jusqu’à la fin de l’été. Elles sont causées par un champignon du nom de Marsonina rosae, qui confère à cette pathologie l’appellation de maladie cryptogamique. Cet organisme génère du mycélium au sein des feuilles et tiges du rosier, responsable de ces fameuses taches noires.

Cet article peut vous plaire : Tailler ses rosiers, ce n’est pas toujours une bonne idée

Ces dernières peuvent aussi apparaître sur les rameaux ou les bourgeons de la plante. Elles sont identifiables à partir de leur forme arrondie et de leur couleur (noire ou brune). Par ailleurs, ces taches noires connaissent une progression très avancée. Elles envahissent rapidement les feuilles, les fait jaunir avant que ces dernières ne tombent d’elles-mêmes. La plante se détériore ainsi progressivement et en l’absence de traitement, elle peut succomber.

Quels moyens utiliser pour traiter la maladie du marsonia ?

Le traitement de cette pathologie s’effectue en plusieurs étapes. Commencez dans un premier temps par rassembler toutes les feuilles mortes du rosier et enlevez celles ayant jauni afin de toutes les brûler. Cette procédure permet de protéger la plante contre d’éventuelles récidives.

Cet article peut vous plaire : Comment réaliser une bouture de son rosier ?

Il faut ensuite pulvériser les rosiers à l’aide de solutions fongicides. De préférence avec des traitements à partir de cuivre et de soufre, à l’instar de la bouillie bordelaise. Pour maximiser l’efficacité, il est préférable de reproduire régulièrement l’opération, avec des intervalles de 2 à 3 semaines. Des solutions naturelles, telles que le purin d’ortie, sont également très efficaces pour lutter contre les taches brunes. Par ailleurs, la période idéale pour traiter vos plantes est celle allant de mai à septembre.

Comment prévenir l’apparition des taches noires ?

Quelques précautions simples peuvent aider à éviter la manifestation des points noirs sur les rosiers. Cela commence par le choix du type de plante à cultiver. En effet, les espèces plus anciennes du rosier, en l’occurrence Rusticana, Iceberg ou encore Blush Noisette, développent plus de résistantes devant cette maladie.

Cet article peut vous plaire : Protégez vos rosiers des pucerons grâces à ces astuces

De plus, il est recommandé de planter les rosiers, en particulier les plus jeunes, dans un endroit bien ensoleillé. La prolifération des taches noires est notamment favorisée par l’humidité. Une bonne aération des feuillages paraît également nécessaire, ce qui implique une taille régulière. Il est en outre nécessaire d’éliminer les rameaux susceptibles de porter la maladie. Pour finir, il est préférable d’éviter l’arrosage par aspersion du feuillage, surtout pendant la saison chaude. Cette technique a tendance à favoriser le développement des taches noires.

Rédigé par Elise Guichard

Personnage fictif du site (afin de préserver ma réelle identité) J'aborde des sujets aussi variés que la récup, la décoration, la bricole et bien entendu le jardinage.