Crédit photo © Canva / Bricolea
in

Repiquer des plants : comment faire ? A quoi ça sert ? On vous explique tout dans cet article !

Le repiquage apparait comme une étape essentielle pour la culture de certains légumes. Voici pourquoi il ne faut pas passer à côté.

Le repiquage est une technique indispensable pour la croissance des plants. Vous désirez repiquer vos plants, mais vous n’avez aucune idée de comment procéder ? Découvrez dans ce guide les méthodes d’emploi ainsi que l’importance cette opération pour votre potager.

Les différentes méthodes de repiquage

Vous aurez principalement à utiliser des matériaux tels que : le terreau, une fourchette, le compost, un crayon de taille, des godets.

Repiquer en godets

Il s’agit de la première option de repiquage de vos plantules. D’abord, vous devez faire preuve de délicatesse tout au long du processus. Une simple erreur d’endommagement des racines peut mettre terme à une croissance normale des plantes. Vous devez enlever chaque plantule de son godet soit en les extrayant de la glèbe ou en retirant leur racine, partant des extrémités. Vous pouvez le faire à l’aide du crayon et/ou de la fourchette.

La motte doit, à tout prix, être conservée. Ensuite, veuillez remplir de terreau les godets et de compost selon la nature ou la catégorie de plante. Au regard de l’importance du processus, il faut préalablement y mettre quelques échantillons d’argile. Après cela, utilisez le crayon et faites un trou à l’épicentre de chaque godet afin d’installer les plantules.

A ce niveau, il est impératif de veiller à bien ensevelir les racines, et ce, en fonction de la plante concernée. L’opération abouti par un arrosage optimal du compost. À partir de cet instant, vous devez laisser le tout, à l’abri des certaines intempéries comme le vent et la pluie. Veillez à ceci, le temps nécessaire pour la reprise de la croissance des plantules.

Repiquer en pleine terre

Avant toute chose, vous devez vous assurer au préalable, de l’aménagement de la terre où vous souhaitez procéder au repiquage. Pour ce faire, vous devez la débarrasser de toutes les mauvaises herbes pouvant constituer d’obstacle. Vous pouvez aussi l’enrichir en y appliquant un terreau qui convient au mieux.

Ensuite, faites des autant de trous nécessaires pour l’installation des jeunes plantes. Veillez également à respecter une distance constante entre deux pieds. À cet instant, vous pouvez retirer les godets. Le reste de cette option consiste à les arroser et les abandonner à la charge de la nature.

L’intérêt de repiquer les plants

Le repiquage est une méthode de replantation et de semis qui constitue une étape incontournable pour le bien-être des espèces végétales. En effet, son application favorise très rapidement le développement continu de ces derniers. Pour cause, cette technique doit être réalisée avec une attention particulière et ceci, dans des conditions abordables. Cela permet de préserver les plantes, des risques d’endommager les racines.

Au moment où vous réalisez vos semailles, les graines sont enfouies dans une surface restreinte et adaptée. Les feuilles et les racines apparaissent quelques jours plus tard. De cette manière, celles-ci ont besoin désormais d’un espace plus large afin de bien s’étendre.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Arnaud & Virginie (@lejardin_bis)

Il est clair que sans cette dernière condition, vos plantes auront énormément du mal à s’accroître. Dans ce cas, procéder à une opération de repiquage devient pour vous une grande priorité. Il s’agit plutôt d’une alternative efficace et garantissant un développement parfait des plants.

Rédigé par Elise Guichard

Personnage fictif du site (afin de préserver ma réelle identité) J'aborde des sujets aussi variés que la récup, la décoration, la bricole et bien entendu le jardinage.