in

Comment réaliser des semis ? C’est une étape essentielle pour vos plantations !

On vous explique comment réaliser vos semis pour votre potager ! Découvrez toutes nos astuces dans cet article.

Réussir ses semis ne s’improvise pas. Vous devez préalablement observer certaines étapes importantes qui conditionneront la bonne marche du projet. De la mise en terre à la croissance en passant par la germination, voici ce qu’il faut savoir sur la culture des semences.

Bien choisir l’environnement

Connaître les besoins des plantes pour germer conditionne la réussite de ces semis. Cela se résume aux trois éléments suivants :

  • ‌la lumière,
  • ‌la chaleur (20° C environ),
  • ‌et l’humidité.

Indispensables, les éléments susdits doivent donc être associés à l’endroit que vous choisirez pour réaliser vos plantations. Pour une culture en intérieur, notamment si vous êtes débutant, vous pouvez opter pour un pot. Celui-ci devra toutefois être installé près d’une fenêtre afin de bénéficier idéalement de la lumière du soleil nécessaire à la germination des graines.

Le choix d’un bon substrat

Le substrat (terreau ou terre) qui accueillera vos semis doit faire l’objet d’un traitement particulier. À cet effet, il est nécessaire de le rendre riche en nutriment, mais pas trop. Un apport trop élevé d’éléments nutritifs serait susceptible de nuire au développement du système racinaire de la plante. Ce qui pourrait naturellement compliquer sa croissance.

Il est pour cela préférable d’utiliser directement de la terre de jardin, ou d’acheter un terreau spécifique. Dès lors que la plante atteint le niveau de 3/4 feuilles, il est alors possible de lui fournir un substrat plus riche.

Pour les cultures réalisées directement en terre, privilégiez la terre du jardin à laquelle vous pouvez ajouter de l’engrais. Faites-le toutefois en tenant compte de la qualité de cette dernière.

Respecter la profondeur du semis

À quelle profondeur enfouir les grains dans la terre ? Il est essentiel de savoir que la profondeur du semis se détermine en fonction de la taille du grain.

En règle générale, celle-ci doit correspondre à 3 fois le diamètre ou la largeur de la graine.

Pour illustration, un grain de fève peut être mis en terre à 3 cm de profondeur. Par ailleurs, si d’aventure vous disposez d’une graine assez petite, il vous faudra appliquer en surface une mince couche de terreau.

Planter les grains

Une fois les conditions suscitées réunies, vous pouvez maintenant planter vos grains. Pour ce faire, commencez par réaliser un trou correspondant à environ trois fois le diamètre du grain. Il est recommandé de ne pas semer un seul grain, mais plutôt trois dans un même trou pour s’assurer de la réussite de la germination.

Après quoi, refermez le trou avec de la terre, puis tassez-la. Arrosez ensuite à très faible jet afin de ne pas déloger les grains en terre. Si dans l’immédiat vous ne disposez pas d’un arrosoir, vous pouvez en fabriquer un en vous servant d’une aiguille et d’une bouteille d’eau en plastique.

Surveiller la germination

Après avoir planté vos grains, vous devez à présent surveiller la germination et le développement des plantes. Au cours de ce processus, vous allez devoir fournir régulièrement de l’eau à vos cultures, mais en quantité limitée. Cela vous permettra d’avoir une terre humide propice à la bonne croissance des plantes.

Après quelques jours, vous devriez observer l’apparition de plusieurs pousses. Abstenez-vous de les toucher en ce moment-là. Lorsqu’apparaîtra une jeune plante plus robuste que les autres, arrachez ces dernières. Cette action appelée éclaircissage, permet à la plantule de bénéficier des meilleures conditions pour amorcer sa croissance.

Poursuivez ensuite les arrosages. De 6 à 8 semaines suffiront aux plantes pour bien se développer.

Rédigé par Elise Guichard

Personnage fictif du site (afin de préserver ma réelle identité) J'aborde des sujets aussi variés que la récup, la décoration, la bricole et bien entendu le jardinage.