Crédit photo (c) Canva
in

Evitez les conflits avec vos voisins si vous bricolez ! Nos conseils pour anticiper toutes situation de crise.

Pas toujours évident de bricoler sans bruit et sans déranger les voisins !

Nous connaissons tous ce sentiment. Vous êtes au milieu d’un projet de bricolage, tout va bien, et puis vous vous rendez compte que, meulage, perçage et découpe de carrelages font beaucoup de bruit dans votre résidence, et que ce n’est pas du tout du goût de vos voisins..

C’est frustrant, mais ce n’est pas forcément un désastre. Voici nos conseils pour bricoler sans partir en guerre contre vos voisins.

Tout d’abord, essayez d’être conscient du bruit que vous faites. Si vous le pouvez, travaillez pendant la journée, lorsque les gens sont plus susceptibles d’être absents et d’être en train de travailler au bureau ou en extérieur par exemple

Prévenez vos voisins à l’avance que vous allez faire du bruit

Ils apprécieront d’être prévenus, et cela les aidera à être plus compréhensifs. Mais aussi à se préparer, par exemple vos voisins ont peut être un bébé qui a besoin de faire des siestes. Ou encore une personne est peut être malade dans l’appartement d’à côté et elle a besoin de repos absolu.

La communication permet bien souvent d’arrondir les angles, sauf si bien sur, vos voisins et vous ne pouvez pas vous entendre…

Prévenez vos voisins à l’avance que vous allez faire de la poussière

Si vos voisins ont du linge qui sèche dehors ou les fenêtres ouvertes, les prévenir d’avance que vous allez faire beaucoup de poussière est la moindre des choses. Cela leur laisse le temps de fermer leurs menuiseries et de rentrer leur linge.

N’oubliez pas de nettoyer les parties communes si jamais vous avez transporté des gravas et autres déchets poussiéreux. Même si votre syndic dispose d’un service de nettoyage commun, un peu de civisme ne fait pas de mal, et nettoyer les parties communes après votre passage est la moindre des choses pour rester en paix et harmonie avec vos voisins.

Rédigé par Léon

En réalité je ne m'appelle pas du tout Léon, mais c'est le surnom que mes amis m'ont donné car je "reviens toujours à leur maison" ! Je suis une identité fictive sur ce site, afin de préserver l'anonymat du rédacteur.