L’isolation à 1 € est apparemment attractive. Comme son nom l’indique, elle ne laisse indifférent aucun foyer. Cependant, certaines familles se demandent si c’est vraiment possible. La peur de l’arnaque en est la raison principale. Pour se débarrasser de toutes sortes de doutes, il faut connaître le mécanisme et le fonctionnement de cette offre.

Historique de l’isolation à un euro

L’isolation à un euro est avant tout un projet qui vise à promouvoir les habitats écologiques. Ce dispositif est inspiré du principe des CEE ou Certificats d’Économies d’Énergie. Il permet à tous foyers d’isoler leurs combles, leurs caves ou leurs murs. Le prix 1 € représente l’accessibilité de l’offre. Toutes les familles peuvent en profiter quel que soit leur budget. Il s’agit en fait d’une disposition intégrée dans la loi POPE depuis l’année 2005. C’est sur cette Programmation fixant les orientations de la politique énergétique que le fonctionnement de l’isolation se base.
Ce dispositif se focalise en effet sur le domaine des bâtiments en insistant particulièrement sur les économies d’énergie. Il s’appuie sur l’aide CEE proposée par des entreprises professionnelles dans le domaine de l’énergie. Ces distributeurs des carburants se voient, en quelque sorte, obligés de promouvoir la performance énergétique auprès de leurs clients. Ils doivent d’abord atteindre le volume d’économie imposé par le gouvernement pour ne pas être punis. La sanction pourrait conduire à l’arrêt immédiat de leurs activités. Elle peut être évitée, si l’objectif n’est pas atteint, en aidant les ménages modestes et très modestes à réaliser des travaux d’isolation. Cela permet d’avoir les certificats qui autorisent les fournisseurs d’énergie à continuer leur exploitation.

Comment fonctionne l’isolation à un euro ?

Le fonctionnement de l’isolation à un euro est simple et clair. D’abord, ce dispositif s’adresse à tous les foyers sans condition des ressources. Il suffit de disposer des CEE qui sont également accessibles à tous les intéressés. Ces certificats sont cumulables avec d’autres offres. L’éco prêt à taux zéro et le crédit d’impôt pour la transition énergétique en font partie. Ils feront diminuer considérablement les dépenses pour réaliser les travaux. De plus, le gouvernement veut aller plus loin dans cette démarche. Il accorde des primes concernant spécialement l’isolation des combles. Ce coup de pouce est doublé pour les foyers modestes. Ceux qui ont des ressources inférieures à 43 297 € bénéficient d’une aide de 20 €/m2. Quant aux autres familles qui sont aisées, la prime reste à 10 €/m2. En effet, l’isolation à 1 € n’est pas une aide qui est directement donnée aux bénéficiaires. Elle est plutôt une offre commerciale qui se base sur le fonctionnement des CEE.

Quels sont les critères à respecter pour l’isolation à un euro ?

Pour bénéficier des avantages issus des CEE, votre intervenant professionnel pour la réalisation des travaux doit être RGE. Il s’agit d’un artisan Reconnu garant de l’environnement. Normalement, vous pouvez voir ce nom affiché sur les matériels qu’il utilise, sur son camion, entre autres. La prudence est toutefois de mise. Il faut vérifier la fiabilité et la validité de cette reconnaissance. Pour ce faire, vous pouvez consulter le site officiel FAIRE. De cette manière, vous ne pourrez pas vous tromper de la compétence de votre spécialiste. Vous éviterez également d’éventuelles arnaques.
Ensuite, votre isolant à installer doit disposer d’une capacité de résistance thermique supérieure ou égale aux normes fixées. Ces dernières représentent l’efficacité de l’isolation à mettre en place. Elles sont en effet votre référence pour votre budget. Vous devez, par exemple, tenir compte du critère de performance pour chaque nature d’équipement à isoler. Il s’agit d’une épaisseur d’isolation qui varie selon que votre logement se situe en métropole ou en outremer. Les toitures-terrasses sont, entre autres, 4,5 m2 K/W en France et 1,5 m2 K/W dans les DOM-TOM. Vous devez respecter les mêmes critères pour d’autres matériels : planchers des combles perdus, murs en façade ou en pignon, etc.

Attention aux arnaques téléphonique à l’isolation à 1€

Vous avez déjà très probablement déjà été appelé maintes fois par des « bureaux énergétiques » partenaires de l’état ou d’EDF. Il s’agit bien entendu d’arnaques téléphoniques. Ne tombez pas dans le panneau, raccrochez immédiatement votre téléphone. Certains commerciaux pouvant être agressifs et manipulateurs, en cas de doute demandez conseil à un proche ou à votre mairie. La recherche du bon prestataire peut aussi être un casse tête.

Les démarches à faire pour les particuliers

Dans la plupart des cas, les professionnels viennent contacter les particuliers pour les CEE. Ils sont obligés par le gouvernement d’agir ainsi pour atteindre l’objectif de l’économie d’énergie. Vous pouvez cependant entamer la démarche. C’est une méthode qui vous permet d’éviter l’arnaque ou anticiper d’éventuels pièges. D’abord, procédez par élaborer plusieurs devis d’isolation afin de jouer la concurrence. Vous allez par la suite exposer votre projet auprès de divers artisans RGE. Optez pour celui qui propose la meilleure offre. Il faut également être prudent sur la validité de l’agrément de votre professionnel.
En outre, si vous n’êtes pas encore satisfait, vous pouvez consulter d’autres RGE. Pour être sûr, il ne faut pas signer votre devis qu’après avoir trouvé l’offre idéale auprès d’un fournisseur d’énergie. Enfin, il existe déjà des simulateurs en ligne qui peuvent vous faciliter les tâches. Ils permettent de savoir rapidement le montant de CEE dont vous pourrez bénéficier. Vous n’avez qu’à compléter les renseignements sur votre projet pour disposer de toutes les informations nécessaires.

Les pièges à éviter

Les pièges à éviter dans l’isolation à 1 € sont nombreux. D’abord, la prudence est de mise face à un professionnel qui vous presse à signer votre devis. Prenez le temps de bien réfléchir avant de prendre une décision sur telle ou telle aide CEE. Sachez que la période d’application de ce dispositif est prolongée jusqu’en 2020. Ensuite, un professionnel qui travaille sur plusieurs chantiers en même temps n’est pas fiable. Il a tendance à négliger les détails des travaux et, de ce fait, la performance en général de toute l’installation. Vous devez donc vérifier si votre RGE est déjà engagé quelque part afin d’éviter ces déconvenues. Enfin, pour être sûre de l’efficacité technique de votre isolation, insistez sur les épaisseurs à maxima. La plupart des entreprises se basent sur des épaisseurs à minima qui ne sont pas idéales pour une meilleure performance énergétique. Elles se contentent souvent de se plier à leur obligation sans trop penser à la qualité de leurs prestations. Tâchez en effet d’être pointilleux pendant la négociation de l’aide et durant la réalisation des travaux.

A propos de l'auteur

Léon

En réalité je ne m'appelle pas du tout Léon, mais c'est le surnom que mes amis m'ont donné car je "reviens toujours à leur maison" ! Je suis une identité fictive sur ce site, afin de préserver l'anonymat du rédacteur.

Laisser un commentaire