Comment choisir un humidificateur d'air

En plein hiver, le chauffage tourne à plein régime dans une habitation. Il en résulte parfois un assèchement important de l’air ambiant qui engendre des conséquences néfastes sur la santé des habitants. En effet, le taux d’humidité normal compris entre 40% et 60% passe souvent sous la barre des 30%, certaines personnes ressentent alors une gêne au niveau de la gorge, une irritation des yeux, des problèmes respiratoires ou manifestent des lèvres gercées en permanence.

L’humidificateur d’air intervient pour rétablir un taux d’humidité normal à l’intérieur de la maison en générant de l’humidité (à l’inverse du déshumidificateur qui lui se charge de réduire le taux d’humidité). Ainsi, les habitants retrouvent un réel confort et une qualité de vie optimale.

Voir la sélection des meilleurs déshumidificateurs d’air

Les différents types d’humidificateurs

L’humidificateur à vapeur froide par évaporation

Cet appareil fonctionne selon le principe de l’évaporation naturelle. Il est constitué d’un filtre absorbant, appelé filtre à mèche, qui absorbe l’eau du réservoir et s’en imbibe tandis qu’un ventilateur diffuse de l’air sur ce filtre qui, saturé d’eau, vaporise de l’humidité dans l’air ambiant.

Lorsque l’on choisit ce type d’humidificateur qui n’affiche qu’une faible consommation énergétique, il est impératif de privilégier les modèles équipés d’un filtre lavable car les impuretés accumulées dans l’eau sont ensuite réintroduites dans l’air. Une autre alternative pour préserver son domicile de ce risque est d’avoir recours à des bâtons antibactériens pour limiter la prolifération des bactéries dans l’eau.

L’humidificateur à vapeur chaude par évaporation

Ce dispositif utilise un système de chauffage pour générer de l’humidité dans l’air ambiant. L’eau contenue dans le réservoir est portée à ébullition puis se transforme en vapeur saine puisque la température d’ébullition détruit un grand nombre de bactéries. La présence d’un filtre est donc inutile dans ce type d’humidificateur.

À savoir que le fonctionnement de cet appareil impose l’utilisation d’une eau douce et non calcaire pour ne pas risquer d’encrasser l’appareil.

Dépourvu de ventilateur, l’humidificateur à vapeur chaude par évaporation s’avère plus silencieux que l’appareil précédent, néanmoins, lors de la phase d’ébullition, il occasionne également du bruit et ne peut donc être entreposé de manière permanente dans une chambre à coucher. De plus, il peut s’avérer dangereux pour les jeunes enfants, en cas de chute de l’appareil, le risque de brûlures est bien présent.

L’humidificateur à UV

Ces appareils sont des humidificateurs à vapeur chaude ou froide qui utilisent des lampes à rayons UV pour détruire l’intégralité des bactéries présents dans l’eau. Ces modèles beaucoup moins courants imposent des changements de lampes réguliers du fait de la courte espérance de vie de ces dernières.

L’humidificateur à ultra-sons

Voici le modèle idéal pour rétablir un taux d’humidité optimal dans une chambre. En effet, cet appareil est le plus silencieux de tous grâce à un fonctionnement innovant. Des ondes sonores à haute fréquence occasionnent une vibration de la membrane métallique de l’appareil pour transformer l’eau en petites gouttes qui seront ensuite propulsées dans l’air grâce à un ventilateur.

Choisir ce type d’humidificateur impose de vérifier la présence d’un filtre détartrant ou de privilégier l’utilisation d’une eau distillée car le tartre et le calcaire présents dans l’eau classique sont réintroduits directement dans l’air.

À avoir que cet appareil nécessite un nettoyage régulier et peut occasionner un léger rafraîchissement dans la pièce.

Les caractéristiques clés à prendre en compte pour bien choisir son humidificateur d’air

Le débit

Le débit est le premier critère à étudier avant de faire son choix. Cette notion désigne la densité de la vapeur, plus ce débit est élevé, plus la diffusion de l’eau dans l’air est rapide. C’est donc ce critère qui informe directement sur la capacité de l’appareil à rétablir un taux d’humidité optimal dans une pièce. Pour définir le débit idéal, il faut prendre en compte le volume de la pièce dans laquelle on souhaite entreposer son humidificateur, plus ce volume est important, plus le débit doit être élevé.

Le taux d’hygrométrie

Le taux d’hygrométrie, ou taux d’humidité, est également un critère à ne pas négliger. Les humidificateurs possèdent un dispositif de réglage qui permet de définir le taux idéal, certains modèles sont dotés d’un capteur d’humidité qui stoppe le fonctionnement ou enclenche l’appareil lorsque le taux d’humidité défini au préalable le lui ordonne.

De nombreux autres critères plus généraux permettent d’aiguiller son choix. Ceux-ci répondent davantage à des exigences liées à des utilisations bien spécifiques comme l‘autonomie, la présence d’un programmateur ou encore d’une minuterie. Un ensemble de questions doit donc se poser au préalable quant à la destination de l’appareil, sa durée de fonctionnement et son mode d’utilisation.

Les marques les plus réputées

Pour vous faire gagner du temps et vous permettre de choisir un bon humidificateur d’air, nous avons sélectionné pour vous les marques de humidificateur d’air les plus connues sur le marché : Philips, Honeywell, TaoTronics.

Philips

Sur cette page vous trouverez les informations complètes sur la marque Philips. Cette page est en cours de [...]

Consultez nos classements

Nous vous présentons ci-dessous notre classement des meilleurs humidificateurs d’air :

Comment choisir son humidificateur d’air ?
5 (100%) 1 vote

Partagez une remarque sur ce guide
Ou Posez une question