Guide pour installer un aquarium chez soi

Vous êtes ici :/Guide pour installer un aquarium chez soi
Dernière mise à jour le 6 juin 2018

De nombreuses études ont démontré que la présence d’un aquarium dans un logement dispense des effets très bénéfiques sur ses habitants. Cet élément décoratif vivant apaise, décontracte, fascine et se révèle être un excellent anxiolytique en plus d’une réelle source d’attraits esthétiques pour embellir un intérieur.

Définir l’emplacement idéal

Avant de se lancer dans cette aventure, il est impératif de choisir un emplacement optimal pour accueillir votre aquarium. Cette étape est primordiale au vu de la contrainte que représente le port de cet objet lourd et potentiellement imposant une fois mis en fonction. Pour choisir un endroit parfaitement adapté, il faut d’abord prendre en compte le poids et la taille de votre aquarium, la surface sur laquelle il reposera doit être parfaitement plate et suffisamment résistante. Le mieux est de se procurer un meuble spécifique pour les aquariums.

Deuxième élément à prendre en compte, le bruit de la pompe, il est préférable de ne pas installer ce nouvel objet dans une chambre à coucher pour préserver la qualité de sommeil des habitants.

Un point très important pour préserver une eau saine, votre aquarium ne doit jamais être exposé au plein soleil, cela favoriserait le développement des algues, une place à l’ombre en permanence est donc idéale.

Pensez également à choisir un emplacement proche d’une prise électrique pour éviter d’avoir recours à des rallonges, l’accès à l’aquarium doit également être facile pour vous de manière à simplifier les manipulations d’entretien régulières.

Enfin, pour le bien-être des poissons, il est souhaitable de ne pas placer leur lieu de vie en plein milieu d’une zone de passage ou proche d’une source de bruit, ces situations pourraient avoir un effet stressant sur eux voire les rendre malades.

Le choix des poissons

La diversité des espèces de poissons qu’il est possible d’accueillir dans un aquarium est très vaste. Cependant, l’aspect esthétique de ces derniers ne doit pas être le seul facteur de choix car de nombreuses spécificités sont à prendre en compte. Il y a les poissons d’eau chaude et les poissons d’eau froide, les poissons d’eau douce et les pissons d’eau de mer, les espèces agressives, les espèces particulièrement fragiles… Il en résulte une impossibilité de cohabitation entre certains poissons et des contraintes d’entretien différentes. Vous devez donc choisir des espèces qui évoluent dans des conditions de vie semblables et qui peuvent cohabiter.

Pour débuter en aquariophilie, il est préférable de privilégier des espèces faciles à élever et peu coûteuses. En cas d’échec, il sera alors plus facile de retenter l’expérience. À savoir que les poissons d’eau froide engendrent beaucoup moins de problèmes de compatibilité, d’autant plus que la contrainte de maintien de la température disparaît.

Si vous souhaitez débuter en installant un aquarium d’eau chaude, choisissez des poissons accessibles en termes de prix et plutôt résistants. Certaines espèces sont idéales pour débuter à l’image du guppy qui ne doit pas cohabiter avec des poissons agressifs, du cardinalis ou encore du barbu de Sumatra qui affichent tous trois des couleurs magnifiques et une résistance plutôt bonne.

Choisir la taille de son aquarium

La taille de votre aquarium dépend des espèces de poissons que vous souhaitez y accueillir. En moyenne, on estime qu’un poisson nécessite à lui seul entre 30 et 60 litres d’eau mais certaines espèces ont besoin de beaucoup plus d’espace tandis que d’autres en imposent beaucoup moins. Il convient donc de se renseigner sur les spécificités de chaque espèce.

Lorsque l’on débute, le mieux est de se procurer un bac d’une centaine de litres d’eau de forme classique, longue, large et basse pour faciliter les premières manipulations d’entretien.

Lors de l’acquisition de votre aquarium, veillez à choisir un bac de qualité sans défauts. Les joints doivent être impeccables et aucune fissure ne doit être présente.

Equipements et fonctionnement

Si vous achetez un aquarium neuf, tout l’équipement nécessaire au bon fonctionnement et à l’entretien vous sera fourni.

Le premier équipement indispensable est le système de filtration. C’est lui qui garantie l’équilibre bactériologique à cet écosystème en filtrant toutes les impuretés.

L’éclairage est également primordial dans un aquarium puisqu’il permet aux plantes présentes de produire de l’oxygène pour les poissons. Ces besoins en lumière étant mesurables, il peut être intéressant d’installer un minuteur pour définir le temps d’éclairage qui doit compter 9 à 12 heures par jour en moyenne. À noter que le tube néon qui produit cette lumière doit être remplacé une fois par an pour limiter le risque de développement d’algues et une éventuelle perte d’efficacité.

Si vous souhaitez installer un aquarium d’eau chaude pour y accueillir des poissons bien spécifiques, votre kit comprendra un système de chauffage. La température varie entre 20 et 30° selon les espèces, pour l’atteindre, il faudra régler la puissance en se basant sur le volume d’eau contenu dans votre bac.

La santé de l’eau de votre aquarium est garante du bien-être de vos poissons, c’est pourquoi elle doit être surveillée de manière régulière grâce au kit de mesure composé de bandelettes, de flacons et de produits réactifs. Lorsqu’un déséquilibre est constaté, il convient de le rétablir en ajoutant des matières spécifiques naturelles ou chimiques.

Préparer un environnement idéal pour accueillir les poissons

La santé des poissons est fragile, d’autant plus pour les espèces évoluant dans des eaux chaudes. Avant leur arrivée, il est donc impératif de préparer leur nouvel espace de manière optimale en prenant soin de recréer un environnement semblable à leur lieu de vie naturel. Pour réussir cette étape, il vous faudra choisir des plantes aquatiques, installer un sol, et réaliser une décoration.

Le choix des plantes

Vous avez la possibilité de choisir des plantes aquatiques naturelles ou en plastique. L’avantage de ces dernières réside dans le fait qu’elles ne demandent aucun entretien. Cependant, sachez qu’il existe des plantes naturelles très faciles à entretenir et tout aussi jolies que les fausses. De plus, les végétaux absorbent les composés toxiques présents dans l’eau tels que les nitrates et produisent de l’oxygène, ils participent donc activement à maintenir une eau saine et à préserver la santé des poissons.

Pour débuter, il est préférable de privilégier des plantes aquatiques faciles à entretenir telles que la fougère ou l’hygrophila difformis, rien ne vous empêche, si vous avez de la place dans votre bac, d’installer une plante décorative également.

Installation du sol

Si vous avez opté pour des plantes naturelles, le sol doit leur permettre de bien pousser. Ce dernier a également pour rôle de préserver l’équilibre bactériologique de ce petit écosystème.

Le sol d’un aquarium se compose de deux couches, la première renferme un engrais aquatique, celui-ci assurera le bon développement des plantes, et la seconde se compose de sable. Cet élément permet de rappeler l’environnement naturel des poissons.

La décoration

Voici l’étape purement esthétique qui répond à la fois à vos goûts et vos envies et au bien-être des poissons. Objets naturels ou en plastique, les magasins spécialisés offrent de nombreux éléments de décoration de toutes tailles et de tous coloris. À vous de choisir ceux qui se marieront parfaitement avec l’environnement de votre aquarium.

Le mieux est d’opter pour des objets naturels tels que des pierres ou des coquillages, ceux-ci peuvent avoir l’avantage d’être gratuits s’ils sont ramassés sur la plage. Avant de les insérer dans votre bac, il faudra prendre soin de les nettoyer en les faisant bouillir.

Quelle que soit la nature de vos éléments décoratifs, veillez à ce qu’il ne soient pas calcaires et non tranchants pour préserver la santé et la sécurité de vos poissons.

 

 

Guide pour installer un aquarium chez soi
5 (100%) 2 votes

À propos de l'auteur : Julie Laratta

Je suis Julie et j'adore tout ce qui est DIY comme disent les américains. Le Do It Yourself c'est "faites le vous même" en Français. La bricole et la récup c'est mon truc. Gros bisoux à vous cher lecteur qui êtes arrivé jusqu'a ma petite bio.

Partagez un avis ou un commentaire sur cet article
Ou Posez une question