Crédit photo © Canva / Bricolea
in

Devis volet roulant : lisez bien tous nos conseils avant de choisir le professionnel qui les posera chez vous

Faire installer des volets roulants permet de simplifier son quotidien. Mais attention à bien lire les devis avant de choisir telle ou telle entreprise pour la pose.

Vous souhaitez faire installer des volets roulants dans votre maison ? Avant de demander des devis à des professionnels, vous aimeriez sûrement avoir une petite idée des tarifs pratiqués actuellement. C’est justement l’objet de notre article du jour qui va vous aider à mieux comprendre les devis que vous allez recevoir. Sans plus attendre, voici quelques informations qui vous permettront de faire avancer votre projet.

Un volet roulant, combien ça coûte ?

En moyenne, un volet roulant coûte un peu plus de 400 euros. Mais la fourchette est très large : de 250 à 850 euros avec la pose. À savoir qu’un modèle piloté sans fil peut sera généralement plus cher qu’un volet roulant électrique classique.

Quels sont les éléments qui influencent le coût d’un devis volet roulant ?

Ce sont principalement les dimensions et le système d’ouverture des volets roulants qui influencent le prix des devis. Mais d’autres éléments ont également un impact. Parmi eux :

  • les matériaux de fabrication
  • le niveau d’isolation
  • l’esthétique
  • l’huisserie
  • les contraintes d’installation

Les différentes techniques de pose du volet roulant

Voici les différentes méthodes appliquées par les professionnels pour poser un volet roulant.

La pose en façade

Avec la pose en façade, vous laisserez entrer la lumière naturelle dans la maison. En effet, cette méthode n’obstrue pas la baie vitrée. Le coffre du volet roulant vient se placer sur la façade de la maison.

Ce type de pose, avantageux en termes de luminosité, implique des difficultés lorsqu’il faut installer un volet à l’étage. Dans ce cas, un échafaudage est indispensable.

La pose sous linteau

Il s’agit de la méthode la plus pratiquée. Le principe est simple : il faut plaquer le coffre du volet sous le linteau formant le mur juste au-dessus de la baie vitrée. Ce système de pose est plutôt simple, mais il entrave la pénétration de la lumière naturelle dans la maison.

La pose sous linteau inversée

Le principe de pose est le même, mais cette fois, le tablier vient se placer à l’extrémité du mur. Ainsi, on obtient un large espace entre la vitre et le volet roulant. Ce concept est arrangeant si votre baie vitrée possède une poignée à l’extérieur.

Attention, ce type de pose ne convient que si le linteau affiche une épaisseur supérieure ou égale à celle du coffre du volet. Et là encore, la luminosité naturelle est altérée.

La pose intérieure

Si cette idée ne vous pose pas de problème, vous pouvez poser le coffre du volet roulant à l’intérieur de la maison. Cette méthode de pose est plutôt rare.

La pose intégrée

Ici, on parle de bloc-baie. Cette méthode de pose est peu contraignante car il suffit de poser une nouvelle fenêtre pour pouvoir profiter de celle-ci et de son volet roulant. Attention, il faudra également installer divers accessoires et effectuer le raccordement électrique.

Existe-t-il des aides au financement de cette installation ?

Le gouvernement propose différentes aides financières pour vous permettre de réaliser ce projet coûteux.

Il y a le prêt Éco PTZ dont le taux d’intérêt est bloqué à 0. Ce financement est accessible sans conditions de ressources. Mais il faut que votre projet soit éligible. Le remplacement ou l’installation d’un volet roulant améliorant l’isolation et les performances énergétiques de la maison, l’éligibilité a toutes les chances d’être attestée.

Pour obtenir ce prêt à taux 0, sollicitez une banque partenaire et remplissez un dossier. À savoir : les montants empruntés vont de 7 000 à 30 000 euros.

Certains particuliers peuvent également compter sur les subventions locales. Départements, régions et communes proposent, parfois, des aides financières. Là encore, il faudra vérifier que la pose de volets roulants fait bien partie des travaux éligibles.

Les retraités peuvent obtenir des aides financières provenant de leurs caisses de retraites. Vous pouvez également compter sur le taux de TVA réduit à 5.5 % si votre maison est âgée de plus de deux ans et si vos nouveaux volets roulants sont isolants. Ce coup de pouce a été mis en place pour accompagner la fameuse transition énergétique.

Avant de partir à la recherche de vos volets roulants et du professionnel qui vous les installera, pensez à demander plusieurs devis. Ainsi, vous pourrez établir des comparatifs et trouver les meilleurs prix. N’hésitez pas faire jouer la concurrence si vous en avez la possibilité. Vous parviendrez peut-être à obtenir des tarifs encore plus avantageux.

Rédigé par Juliette

Je suis Julie, un personnage fictif inventé pour protéger l'intégrité du rédacteur. J'adore tout ce qui est DIY comme disent les américains. Le Do It Yourself c'est "faites le vous même" en Français. La bricole et la récup c'est mon truc. Gros bisoux à vous cher lecteur qui êtes arrivé jusqu'a ma petite bio.