in

Devis traitement contre l’humidité : Obtenez des devis rapidement

les informations à connaître

Dès lors que vous constatez de l’humidité dans votre logement, vous devez réagir. En effet, ce phénomène peut causer d’importantes dégradations dans une maison. Mais tous les problèmes d’humidité ne se traitent pas de la même manière parfois un simple déshumidificateur suffit, mais si l’on si prends à temps uniquement, et attention à la facture d’énergie, ces appareils consomment beaucoup d’électricité et peuvent faire exploser votre facture. Avant toute chose, vous devez établir un diagnostic. Par la suite, vous pourrez déterminer la marche à suivre pour remédier au problème.

Sans plus attendre, nous vous offrons quelques informations quant aux différentes causes et traitements. Dans cet article, nous aborderons également l’épineuse question du coût des travaux faisant suite à des problèmes d’humidité.

Les principales causes et leur traitement

En fonction de la cause des dégradations, les moyens de remédier à des problèmes d’humidité diffèrent. Quoi qu’il en soit, la première étape consiste à solliciter un professionnel pour établir un diagnostic. C’est seulement lorsque l’on sait d’où vient l’excès d’humidité que l’on peut envisager une solution.

Les infiltrations

Il arrive qu’au bout d’un certain temps, les cloisons deviennent poreuses. Dans ce cas, l’eau provenant des pluies s’infiltre par les cloisons extérieures et fait apparaître des taches d’humidité à l’intérieur de la maison. Parmi les conséquences néfastes de ce phénomène : des odeurs, de la moisissure ou encore des papiers peints qui se décollent. Outre les problèmes esthétiques, les infiltrations peuvent fragiliser la construction en provoquant des fissures.

Pour stopper les infiltrations, les professionnels ont recours à deux méthodes. La première consiste à hydrofuger les cloisons avec un produit spécifique. Cette solution représente un coût évalué entre 8 et 12 euros/m2 avec la main d’œuvre.

La seconde option correspond à la pose d’un nouveau revêtement de façade. Cette méthode est plus extrême et plus onéreuse, mais elle permet de redonner un coup de jeune à la maison. Comptez environ 40 euros/m2 main d’œuvre comprise.

Les remontées capillaires

On parle de remontées capillaires lorsque l’eau provenant du sol s’infiltre dans les cloisons. Ce phénomène est dû à une mauvaise étanchéité. Là encore, les conséquences sont bien visibles.

Il existe deux solutions pour traiter les remontées capillaires. La première consiste à injecter un produit hydrofuge dans les murs. Le coût s’élève à environ 100 euros/m2, toujours avec la main-d’œuvre.

Seconde solution : réaliser une saignée dans la cloison pour installer une membrane d’étanchéité. Cette méthode plus radicale s’applique dans des cas extrêmes. Plus onéreuse, elle peut coûter jusqu’à 180 euros/m2.

L’humidité de condensation

La condensation s’installe lorsque le taux d’humidité ambiant est trop élevé. Cela arrive souvent dans les pièces les plus humides, c’est à dire la salle de bain et parfois la cuisine. Les risques sont plus importants si ces pièces sont mal ventilées. Avec l’air humide qui se dépose sur les murs au lieu d’être asséché par la ventilation, des taches d’humidité apparaissent.

Les professionnels peuvent traiter ce problème de deux manières différentes. Ils peuvent, dans un premier temps, vous conseiller d’installer un extracteur d’air dans la pièce qui présente un taux d’humidité trop élevé. Mais s’il s’agit de chasser l’humidité dans toute la maison, mieux vaut remplacer votre VMC où en installer une. L’extracteur d’air ne coûte qu’une vingtaine d’euros, mais une VMC décentralisée qui éliminera l’humidité dans toute l’habitation impose un budget de plus de 1 000 euros. Cette solution est, certes, onéreuse, mais elle peut solutionner tous les problèmes d’humidité.

La fuite

Dans certains cas, c’est une simple fuite qui est à l’origine d’un problème d’humidité dans la maison. Visible, elle est facilement identifiable grâce aux taches qu’elle occasionne à l’endroit où l’eau s’échappe d’une canalisation percée par exemple. Cachée, la fuite est bien plus difficile à identifier. La plupart du temps, c’est en étudiant ses factures d’eau que l’on apprend son existence.

Une fuite doit impérativement être réparée. Mais pour ce faire, il faut d’abord la localiser. Faites appel à une entreprise spécialisée si vous ne la trouvez pas. Une fois identifiée, elle pourra être réparée par un professionnel. Les tarifs pour la réparation d’une fuite sont très variables car de nombreux critères doivent être pris en compte. Pour sa localisation précise, les entreprises spécialisées adressent des factures situées en moyenne entre 300 et 500 euros.

Rédigé par Juliette

Je suis Julie, un personnage fictif inventé pour protéger l'intégrité du rédacteur. J'adore tout ce qui est DIY comme disent les américains. Le Do It Yourself c'est "faites le vous même" en Français. La bricole et la récup c'est mon truc. Gros bisoux à vous cher lecteur qui êtes arrivé jusqu'a ma petite bio.