Crédit photo © Canva
in

Comment cultiver l’avoine ? Vous pouvez l’utiliser pour de nombreuses choses ! Pourquoi ne pas essayer d’en planter ?

L’avoine n’est pas une plante à laquelle on pense facilement pour son jardin. Mais pourtant elle a de nombreuses vertus !

L’avoine est une plante qui se cultive depuis des centaines d’années. Assainissante, elle est exploitée dans les potagers de nombreux particuliers pour jouer le rôle d’engrais naturel. Aujourd’hui, nous vous donnons de précieux conseils pour bien cultiver cette plante potagère.

Les caractéristiques de l’avoine

L’avoine est une plante potagère qui peut monter jusqu’à 2 m de hauteur selon les variétés. Ses fleurs sont jaunes et ses fruits portent le même nom que la plante. L’exposition idéale pour la culture de l’avoine est ensoleillée ou semi-ombragée. Un type de sol pauvre convient à cette plante annuelle au feuillage caduc. L’avoine réclame un arrosage régulier, mais modéré.

Une plante très utile dans le potager

Actuellement, on compte plus d’une centaine de variétés d’avoine. Blanches ou noires, celles-ci se déclinent dans deux catégories : l’avoine d’hiver et l’avoine de printemps.

Dans les potagers des particuliers, l’avoine n’est pas cultivée pour ses fruits, mais bel et bien pour jouer le rôle d’engrais vert. En effet, cette plante potagère est assainissante. Elle nettoie le sol tout en le nourrissant. Dans le cas d’une culture pour ses vertus assainissantes et nourrissantes, ce sont les racines et les parties herbacées de la plante qui sont exploitées.

Planter l’avoine

On peut planter l’avoine dès le printemps et jusqu’en automne. Par chance, cette céréale s’épanouit dans des sols pauvres. En revanche, elle aime la terre humide. Même si l’avoine pousse facilement dans une terre peu riche en nutriments, vous pouvez lui apporter du compost ou de l’engrais pour favoriser la croissance de la plante. Ces apports garantissent une bonne récolte.

Attention, l’avoine n’aime pas la sécheresse. Vous devez donc la planter en profondeur et l’arroser régulièrement. Du côté des maladies, cette plante est susceptible d’être touchée par la rouille couronnée. Celle-ci est due à un champignon et nuit au rendement. Elle pose donc un problème lorsque l’on souhaite utiliser la céréale à des fins culinaires, mais ne se révèle pas contraignante si l’avoine est utilisée comme un engrais vert.

Rédigé par Juliette

Je suis Julie, un personnage fictif inventé pour protéger l'intégrité du rédacteur. J'adore tout ce qui est DIY comme disent les américains. Le Do It Yourself c'est "faites le vous même" en Français. La bricole et la récup c'est mon truc. Gros bisoux à vous cher lecteur qui êtes arrivé jusqu'a ma petite bio.