Cet année encore, l’été sera chaud autour du brasero. Élément phare de notre décoration extérieure, il est chaleureux et pratique pour régaler tous nos convives et passer des nuits mémorables autour du feu.

Incontournable désormais dans l’aménagement de nos jardins, le brasero est l’objet indispensable à nos soirées d’été. Installé sur une belle terrasse ou trônant au beau milieu du jardin, quels sont les modèles à privilégier ? Venez, on vous dit tout.

Chaleur et convivialité autour du brasero

Les amis sont tous là et la table est prête. On se remémore les bons souvenirs, on parle de tout et de rien, on rit, on s’amuse et on joue. Mais que serait cette si belle soirée si nos invités réclamaient des pulls ou des gilets parce qu’ils ont froid ? Car oui, en été, il n’est pas rare que les nuits soient fraîches une fois le soleil couché. Qu’à cela ne tienne, le brasero en est LA solution puisque c’est une cheminée d’extérieur pratique et facile à installer.

Des modèles de tous styles

Selon le modèle choisi, il peut être au bois, au charbon, à gaz ou électrique. D’autre part, il se décline à tous les prix et dans toutes les formes.

Le brasero mexicain en argile et terre cuite quant à lui, fonctionne avec des pierres de lave ou du bois. A noter que certains d’entre eux sont même ultra performants en chauffage avec un mode de cuisson optimale. Mais avant de choisir le votre, revenons un petit peu en arrière.

Le brasero, un brasier chaleureux

Il faut savoir que le brasero existe depuis la période Antique Gréco-Romaine et était en métal à cette époque. Quelques décennies plus tard, les conquistadors espagnols en foulant le sol des Amériques laissèrent aux Mayas ce concept ingénieux.

Cinq cents ans après, riches de cet héritage, les Mexicains continuent de perpétuer cet artisanat. D’ailleurs, grâce à la qualité exceptionnelle de leurs produits, ils n’ont rien à envier aux barbecues des grandes marques.

En effet, composé d’argile (un matériau réfractaire), le brasero mexicain est surtout apprécié pour sa chaleur lentement diffusée. En outre, on peut s’en servir de différentes manières :

  • comme cheminée ou chauffage d’extérieur
  • en four à pizza
  • et barbecue

Des braises ardentes au cœur du foyer

En revanche, ce sont bien les Espagnols qui sont à l’origine du mot brasero signifiant « braises ou brasier« . Au départ, les leurs étaient essentiellement composés de cuivre et servaient de principale source de chaleur dans les foyers. Depuis, ils les utilisent aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur mais également comme mode de cuisson.

Quant aux Français, ils y faisaient griller les marrons jusqu’à devenir un élément principal des espaces extérieurs.

Quel modèle choisir ?

Maintenant que vous en savez un peu plus sur le brasero, la difficulté va d’être de choisir un modèle. Pas de panique, tout dépend de ce que vous voulez en faire.

En effet, si vous possédez déjà un barbecue de qualité, mieux vaut investir dans un brasero relativement simple. Sa fonction première de cheminée d’extérieur fera tout autant d’effet et de plus, il est moins onéreux.

De même, il faudra tenir compte de l’espace autour de celui-ci. Si vous l’installez sur une terrasse abritée, par exemple, un modèle plus petit suffira amplement. Mais au beau milieu de la pelouse, un brasero de moyenne ou grande taille sera plus adapté.

Différents matériaux de qualité

Concernant les matériaux, il en existe en fonte, en métal ou en acier ainsi qu’en terre cuite. La particularité de ceux en fonte par exemple, c’est leur stabilité et leur robustesse. Ceux en métal sont parfaits en accessoire notamment pour les jardins de style contemporain. Quant aux braseros en acier, ils sont rehaussés pour la plupart d’un couvercle bien pratique en cas de vent.

Et pour ce qui est de leurs formes, ils n’ont pas tous forcément une cheminée. Soucoupes rondes ou ovales, foyers rectangulaires ou carrés voire même désaxés de leur support pour un design ultra moderne… Le brasero se distingue avant tout par son originalité ou son esthétisme.

Une gamme de prix flexibles

Véritables œuvres d’art pour certains d’entre eux, les braseros n’ont de cesse d’évoluer en suivant les tendances déco. Néanmoins, comme tout produit visuel d’exception, il vous en coûtera pour les premiers prix entre 30 et 100 euros. Pour des modèles plus grands ou plus perfectionnés, quelques centaines d’euros seront nécessaires. Quant aux braseros très haut de gamme, ils peuvent atteindre plusieurs milliers d’euros. A vous de définir auparavant le budget que vous souhaitez lui allouer.

D’autres critères à prendre en compte

Bien entendu, les braseros fonctionnant au charbon ou au bois produisent de la fumée et des flammes. Par conséquent, il est strictement interdit de les utiliser sur un balcon ou en résidence collective.

D’autre part, n’oubliez pas de prévoir un lieu de stockage aussi bien pour le charbon que pour le bois. De fait, les braseros doivent être réapprovisionnés souvent dans la soirée et tout au long de l’été, si l’on veut réellement en profiter.

Sinon, il existe aussi ceux à gaz ou à l’électricité. Toutefois, veillez à ce qu’ils ne consomment pas de façon excessive. Souvent, ils peinent à monter en température lors de la cuisson des aliments. D’ailleurs, vérifiez bien avant si une grille est prévue à cet effet.

Pour conclure, pensez également à respecter les normes de sécurité par temps sec et chaud. Il serait dommage en effet, que votre été ne soit pas aussi « caliente » que prévu !

A propos de l'auteur

Léon

En réalité je ne m'appelle pas du tout Léon, mais c'est le surnom que mes amis m'ont donné car je "reviens toujours à leur maison" ! Je suis une identité fictive sur ce site, afin de préserver l'anonymat du rédacteur.

Laisser un commentaire