Quel isolant écologique choisir ?

Vous êtes ici :/Quel isolant écologique choisir ?
Dernière mise à jour le 06/03/2019

Vous avez le projet de construire ou faire construire votre maison ? Vous avez l’intention de faire de grands travaux de rénovation ? C’est le bon moment pour réfléchir sérieusement à l’utilisation de matériaux naturels pour l’isolation de votre intérieur. Il existe en effet de nombreuses alternatives à la traditionnelle laine de verre, polluante et irritante pour les voies respiratoires. En optant pour une isolation écologique, vous vous assurez une maison saine et bien isolée.

Pourquoi isoler sa maison avec des matériaux écologiques  ?

Les problèmes de production d’énergie demeurent indéniables : les coûts environnementaux et financiers ne sont plus à démontrer. Chacun doit donc agir à son échelle pour en consommer le moins possible, non seulement pour des raisons écologiques mais aussi pour des raisons d’autonomie. On ne pourra jamais vous priver de ce que vous ne consommez pas !

Installer une bonne isolation dans sa maison est une étape indispensable à l’autonomie énergétique. Rien ne sert de chauffer vos pièces de vie si la chaleur sort et le froid rentre comme bon leur semble. Si vous avez à cœur de réduire votre empreinte écologique, vous devez donc opter pour un isolant thermique naturel. Sa fabrication et sa pose seront moins polluantes et sa matière pourra être revalorisée au moment du recyclage. De plus, les matériaux d’isolation naturels viennent de ressources renouvelables ou recyclées.

L’argument pécuniaire n’est pas négligeable non plus. Plus d’isolation permet de baisser considérablement votre facture de chauffage sur le long terme. Cependant, cela représente un gros investissement et rassembler les fonds peut poser problème. Pour vous aider à financer l’isolation de votre maison avec des matériaux écologiques, vous pouvez faire appel à des organismes comme l’Anah (agence nationale de l’habitat) qui prend en charge jusqu’à la moitié de la somme totale HT des travaux, en fonction de vos ressources financières. Attention, ce type d’aide est possible uniquement si vous faites appel à un professionnel pour réaliser les travaux.

Comment choisir son isolant naturel ?

Pour bien choisir votre matériau isolant, vous devrez prendre en compte différents paramètres.

L’endroit à isoler

Tous les matériaux ne sont pas adaptés à tous les emplacements. Par exemple, pour l’isolation de la toiture, on utilisera la laine de mouton ou de chanvre plutôt que le liège expansé. Celui-ci pourra servir à isoler les murs en intérieur car il a une faible épaisseur. La fibre de bois sera employée pour l’isolation des murs en extérieur et vous protégera efficacement des fortes chaleurs. Plus bas, vous trouverez le détail des utilisations possibles des différents matériaux.

Penser au déphasage

Le déphasage signifie la capacité d’un matériau à retenir la chaleur et à retarder son entrée dans la maison. Un bon déphasage se situe entre 10 et 12 h : la chaleur de midi réchauffera l’intérieur de la maison entre 22 h et minuit. Ce paramètre est important à prendre en compte dans les régions très chaudes. Il permet de supprimer l’utilisation d’une climatisation et donc de baisser la facture énergétique.

Matériaux locaux

Si vous voulez réduire la pollution due aux transports, vous aurez sûrement à cœur de choisir des matériaux locaux. À la campagne, vous trouverez facilement de la laine de mouton. La laine de chanvre est accessible dans certaines régions comme le Poitou alors que la laine de coton proviendra forcément de loin.

Les différents matériaux isolants à considérer pour un bon confort thermique

La laine de mouton

On la pose principalement sous la toiture mais on peut aussi l’utiliser pour le plancher. On la trouve 100 % pure laine mais aussi additionnée de polypropylène ou de polyester. Elle se présente en vrac, en rouleau, en panneau, sous forme de feutre. Il est également possible de se la procurer brute auprès d’éleveurs pour un coût très réduit. Il faudra alors la laver et la traiter contre les mites vous-même. La laine de mouton ne présente quasiment que des avantages. Cependant, elle est plus adaptée à des régions froides et humides.

Avantages

  • très peu inflammable
  • grande capacité à absorber l’humidité
  • ne se tasse pas (contrairement à la laine de verre)
  • isolation thermique et phonique des plus performantes (plus que la laine de verre)
  • s’adapte bien aux vieilles maisons aux charpentes irrégulières
  • saine et résistante

Inconvénients

  • mauvais déphasage (3 h 52)
  • peu adaptée aux régions chaudes

La laine de chanvre

Le chanvre est une plante qui pousse en France avec très peu d’eau. Il ne nécessite aucun produits phytosanitaires. C’est la matière première écologique par excellence. Pour être sûr d’avoir un produit sain, il est cependant nécessaire de choisir une entreprise pouvant attester de la provenance du chanvre : il doit être cultivé selon les règles de l’agriculture biologique. De plus, il vaut mieux choisir un liant à l’amidon plutôt qu’au polyuréthane. Très polyvalente, la laine de chanvre est utilisée pour l’isolation de la toiture, des murs et des sols.

Avantages

  • grande résistance au feu
  • bonne isolation thermique (légèrement inférieure à la laine de mouton)
  • imputrescible
  • résistante aux parasites
  • bonne gestion de l’humidité
  • grande longévité

Inconvénients

  • déphasage moyen (5 h 05)
  • plus chère que les laines minérales
  • délicate à manipuler, ce qui peut nécessiter l’intervention d’un professionnel

La laine de coton

Elle se présente en vrac, en rouleau ou en feutre. On l’utilise pour la toiture ou pour l’isolation des combles perdus et peut être répandue à la main ou à la machine, ce qui la rend facile d’utilisation. Elle est traitée pour résister à toutes sortes de nuisibles  : moisissures, champignons, insectes, acariens.

Avantages

  • bonne isolation thermique (équivalent à la laine de chanvre)
  • rejette naturellement la condensation

Inconvénients

  • production très polluante, nécessitant beaucoup d’eau
  • coût élevé
  • son traitement anti-feu fortement recommandé utilise des produits toxiques
  • déphasage moyen (4 h 49)

 

La laine et la fibre de bois

Elle font partis des isolants les plus efficaces et on peut les utiliser dans toute la maison. La laine de bois est plus souple et s’utilise pour l’isolation des murs en intérieur et de la toiture. La fibre de bois est plus rigide et s’installe sur les murs en extérieur ou sous le plancher pour une bonne isolation du sol. Son déphasage est exceptionnel. On pourra donc la choisir dans les régions chaudes ou dans les maisons en bois.

Avantages

  • bonne isolation thermique
  • bon déphasage (8 h pour la laine de bois, 13h29 pour la fibre de bois)
  • bon rapport qualité/prix

Inconvénients

  • la laine de bois est bien souvent liée avec des produits synthétiques (polyesther)
  • traitement anti-feu

Ouate de cellulose

Cet isolant est fabriqué à partir de papier recyclé. Il subit divers traitements pour résister au feu, aux insectes et à la moisissure. On peut trouver la ouate de cellulose en vrac ou en panneau. Dans ce cas, elle peut être liée avec des fibres de polyester ou du polypropylène. À cause des différences de qualité de la matière première, il est préférable de choisir des produits certifiés, respectant les normes européennes pour s’assurer d’une bonne conductivité thermique. On pourra utiliser ce matériau en vrac pour les combles perdus ou les murs. En panneau, il sera placé sur les cloisons, les sols et les murs.

Avantages

  • très bonne isolation thermique (plus que la laine de chanvre ou de coton)
  • issue de matières recyclées
  • très économique (surtout en soufflage de vrac)

Inconvénients

  • traitements chimiques
  • sensible à l’humidité et au tassement
  • déphasage moyen (5 h 18)

Le liège expansé

Le liège expansé est la star des isolants naturels. C’est un matériau très performant d’un point de vue thermique mais très rare et donc très cher. Il est fabriqué à partir de l’écorce du chêne liège qui est récolté tous les 8 ou 10 ans. Sa transformation en panneau ne nécessite aucun produit toxique, juste de la vapeur d’eau. On l’utilise dans les combles sur plusieurs couches, sur les murs et sous les planchers.

Avantages

  • très bonne isolation thermique et phonique
  • très résistant au temps, aux insectes, au feu, aux moisissures et aux variations de température
  • très bon déphasage (9 h 51)

Inconvénients

  • son coût très élevé !

Votre choix d’isolant thermique se fera donc en fonction de votre utilisation, de votre budget mais aussi de vos exigences en terme d’empreintes écologiques. Si les matériaux présentés dans cet article sont tous d’origine naturelle, certains sont plus polluants que d’autres.

Combien d étoiles vaut cet article ?

À propos de l'auteur : Léon

En réalité je ne m'appelle pas du tout Léon, mais c'est le surnom que mes amis m'ont donné car je "reviens toujours à leur maison" pour y réparer quelque chose ! Je suis le bricoleur attitré du quartier. Léa m'a demandé de participer sur son site et de vous faire partager mes astuces de bricoleur et de jardinier amateur. J'ai accepté avec plaisir, même si l'écriture ce n'est pas vraiment mon fort.

Partagez un avis ou un commentaire sur cet article
Ou Posez une question