La scarification est une mesure nécessaire à l’entretien de votre pelouse et permet de lui redonner toute sa vigueur et sa beauté. Plus le temps passe, plus votre gazon sera vieux et terne. Vous constaterez que la mousse ainsi que certains fragments végétaux formeront un enchevêtrement épais nommé feutrage ou couche de chaume. Cette couche de détritus végétaux produit un certain nombre de conséquences négatives pour vous et votre pelouse. En effet, cela empêchera d’abord les fertilisants de pénétrer profondément le sol empêchant ainsi un développement optimal de votre gazon. L’eau ne s’infiltre pas non plus jusqu’aux racines asséchant ainsi les brins d’herbe.

Cette couche de chaume sera également à l’origine d’un taux d’humidité stagnant produisant ainsi des moisissures porteuses de bactéries et source de maladie. Sans compter que cela constitue un excellent habitat pour un grand nombre d’insectes embêtants. La formation de ce feutrage est favorisée par un mauvais arrosage de la pelouse, une terre trop épaisse et compacte ainsi qu’un sol acide. C’est pourquoi la scarification apparaît comme une solution idéale permettant de se libérer de ces entrelacs encombrants et nuisibles. Il s’agit d’une technique consistant à opérer des incisions dans le sol afin fragmenter le feutre de la pelouse. Cela permettra ainsi une bonne aération du sol qui sera plus facilement drainé même s’il est trop argileux.

Les étapes pour scarifier sa pelouse

La clé d’une belle pelouse verdoyante réside tout bêtement dans un entretien régulier de celle-ci. Il vous est ainsi fortement recommandé de vous atteler à des séances de scarification deux fois par an. Cela est d’autant plus important lorsque votre sol est acide ou ombragé, car cela favoriserait la formation du feutre. Nous vous conseillons de pratiquer cette opération dans les premiers jours du printemps juste après les dernières gelées ainsi qu’en automne afin de renforcer votre pelouse avant les froides journées d’hiver. Il est également judicieux de répéter cette opération avant chaque projet de rénovation de la pelouse. Mais il faut toutefois se méfier des gazons trop jeunes (d’environ trois ans), car ils ne devraient pas être sacrifiés.

Pour pouvoir mener à bien cette manipulation, vous devrez suivre attentivement les étapes suivantes :

  1. Tondez votre gazon à ras (à plus ou moins 2 cm de haut) et nettoyez-le de tous les éventuels déchets de tonte.
  2. Veillez à bien vérifier que votre sol est tout juste humide. Il ne doit être ni trop moite ni trop sec c’est pourquoi le début du printemps et l’automne constituent les meilleurs moments pour mener à bien la scarification.
  3. Programmer votre appareil de scarification afin qu’il gratte sur 2 à 4 cm et pas plus. Une valeur plus importante risquerait de nuire aux racines des graminées. Il vous est par ailleurs conseillé de mener cette opération en faisant des mouvements croisés à la fois en longueur et en largeur.
  4. Enfin, n’oubliez pas de vous débarrasser des résidus. N’hésitez pas à utiliser votre tondeuse pour un résultat impeccable. Il faut également arroser votre gazon après scarification.
  5. Nous conseillons également d’éviter au maximum de marcher sur votre pelouse pendant au moins quelques jours afin d’éviter les piétinements responsables de la formation d’entrelacs.

Quel type de scarificateur choisir ?

Sachez que le choix de votre outil de scarification dépendra grandement de la superficie de votre terrain. Il existe ainsi trois types de scarificateurs sur le marché :

Le scarificateur manuel : ce sont d’excellents outils pour réaliser des scarifications dans des jardins de petites dimensions.

Les scarificateurs électriques : ce sont des appareils rappelant les tondeuses à s’y méprendre ! Vous aurez besoin d’une pris électrique pour ce genre de scarificateurs. Ils sont très adaptés à des terrains dont la surface peut atteindre les 500 m². Consultez notre comparatif ici.

Les scarificateurs thermiques : ces appareils utilisent de l’essence pour fonctionner. Ils ne sont donc pas très écologiques ! Mais ce sont des machines extrêmement performantes et autonomes, idéales pour les terrains de très grande superficie.

A propos de l'auteur

Lea de Bricolea

En réalité je ne m'appelle pas du tout Léa, mais c'est le surnom que les adminstrateurs du site web m'ont donné car ils trouvaient ça cool ! Je suis un personnage fictif afin de préserver la vie privée du rédacteur.

Laisser un commentaire