L’isolation phonique a comme but d’éviter la propagation du bruit qu’il provienne de l’intérieur de l’habitation ou de l’extérieur. Aujourd’hui de plus en plus de ménages prévoient lors d’une construction ou de travaux dans de l’existant un budget attitré afin de protéger leur lieu de vie de nuisances sonores diverses. Véritable source de gênes réduire la diffusion de ces sons permet aux occupants d’augmenter significativement leur confort.

Pourquoi isoler phoniquement une maison ?

Tout comme l’isolation thermique permet de se protéger du froid ou de la chaleur, l’isolation phonique vise à réduire grâce à certains matériaux les bruits provenant de l’extérieur mais aussi de l’intérieur de la maison. Car d’une pièce à l’autre, certains sons peuvent gêner les différents occupants. C’est pourquoi il est important de tenir compte des points suivants :

  • les fenêtres : un simple vitrage selon les lieux n’est absolument pas suffisant pour limiter les bruits qui se propagent dans l’air. Sachant qu’en plus un double ou un triple vitrage au delà du fait de réduire significativement les nuisances sonores extérieures permet en plus de réduire fortement la facture énergétique de son logement.
  • les murs et cloisons : les uns protègent de la pollution sonore extérieure et les autres des nuisances intérieures. Il est judicieux lors d’une construction neuve de prévoir en même temps l’isolation thermique que phonique.
  • les planchers : bien isolés ils permettent d’amortir les bruits de pas, de chocs etc… tout en limitant les bruits aériens.
  • les portes : elles aussi permettent d’arrêter les bruits intérieurs.

Plus le matériau utilisé est dense moins il laissera passer le bruit. Car le son se propage par vibration dans l’air. Si l’habitation ne possède pas de cloisons ou de murs suffisamment épais, la double parois peut être une solution efficace. Mais pour que cela fonctionne, il est indispensable qu’il y ait de l’air entre les deux parois. Cette mise en oeuvre doit donc respecter le principe masse/ressort/masse. Le ressort étant en général une lame d’air et un isolant minéral.

A chaque pièce son confort acoustique

Selon la pièce à vivre, l’isolation phonique ne sera pas forcément identique. Lors d’une construction neuve, il est important de prendre en compte les pollutions sonores liées à l’environnement (trafic routier, ferroviaire, aérien ou école à proximité, usine etc…). Suivant l’état des lieux une étude peut être faite afin de cibler les matériaux les plus adéquats. Pour limiter à l’intérieur de la maison les bruits des équipements (machine à laver, sèche linge, congélateur, chauffage soufflant…) le choix à l’achat de modèles silencieux sera primordial. Le fait de soigner l’étanchéité à l’air pour réduire les factures énergétiques permet au passage de soigner celle des nuisances sonores. Mais là aussi il faudra être vigilant sur le choix de la ventilation double flux. L’idéal est de prévoir un local technique un peu isolé du reste des pièces à vivre où stocker machine à laver, ventilation etc… Si l’isolation phonique n’a pas été prévue dès la conception du logement, certains travaux intérieurs peuvent l’améliorer (double cloison des pièces les plus bruyantes). Les ménages aux petits budgets pourront en attendant de changer les fenêtres refaire tout simplement les joints. De même que de rajouter à la porte d’entrée un rideau phonique, mettre de la moquette ou des tapis au sol pour amortir le bruit de pas. Il existe ainsi de nombreuses petites astuces pour améliorer qualitativement le confort acoustique de son habitation.

Combien d étoiles vaut cet article ?

A propos de l'auteur

Léon

En réalité je ne m'appelle pas du tout Léon, mais c'est le surnom que mes amis m'ont donné car je "reviens toujours à leur maison" ! Je suis une identité fictive sur ce site, afin de préserver l'anonymat du rédacteur.

Laisser un commentaire