Comment choisir son récupérateur d’eau de pluie ?

Comment choisir son récupérateur d’eau de pluie

L’écologie est un enjeu majeur actuellement. Parmi les points les plus sensibles de ce secteur, l’économie de l’eau est une question incontournable. En effet, l’eau est une denrée précieuse dont il convient de réduire la consommation. Dans cet objectif, le récupérateur d’eau de pluie s’impose comme l’une des alternatives les plus intéressantes permettant de réaliser des économies substantielles et d’assurer de nombreuses tâches telles que l’arrosage du jardin, le nettoyage, l’approvisionnement de la chasse d’eau ou encore celui du lave-linge. Zoom sur cet équipement économique s’inscrivant pleinement dans une démarche de développement durable au cœur des préoccupations actuelles de la majorité des citoyens.

Récupérateurs d’eau de pluie sur Amazon
Récupérateurs d’eau de pluie sur Manomano

Les différents types de récupérateurs d’eau de pluie

Le récupérateur d’eau est un système d’une grande simplicité permettant de récupérer les eaux de pluie afin d’en bénéficier au quotidien. Cet équipement s’appuie sur divers éléments :

  • les gouttières,
  • un filtre,
  • un système de surverse
  • et une cuve extérieure ou enterrée : selon le type de cuve choisie, la distribution de l’eau se réalisera soit par le biais d’un simple robinet soit par un système de pompe permettant de récupérer l’eau stockée dans la cuve.

Il existe ainsi deux grands types de récupérateurs d’eau de pluie : les récupérateurs à cuve enterrée et les récupérateurs à cuve extérieure.

Les récupérateurs à cuve extérieure

Les récupérateurs d’eau de pluie à cuve extérieure sont généralement utilisés plutôt pour l’extérieur, c’est-à-dire que l’eau récupérée dans la cuve sera destinée au système d’arrosage du jardin ou encore au lavage de la voiture ou des équipements extérieurs comme les outils. La cuve extérieure est, en effet, rarement reliée au système de distribution d’eau de l’intérieur de la maison.

Ce système présente l’avantage de s’installer extrêmement simplement. Il suffit ainsi de :

  • mettre en place un collecteur le long de la descente des gouttières déjà existante,
  • compléter cela par un filtre : il va éviter que les feuilles n’arrivent dans la cuve,
  • installer la cuve équipée avec un système de déverse reliée directement au réseau d’eau de pluie afin de réorienter l’eau en trop et d’éviter que la cuve ne déborde.

Par ailleurs, pour accéder à l’eau ainsi récoltée, la solution la plus simple et généralement la plus souvent utilisée est l’installation d’un robinet située dans la partie basse de la cuve afin de profiter de la gravité. D’ailleurs la plupart du temps cuves extérieures sont équipées d’un raccord fileté de deux pouces pour installer ces robinets ou encore un bouchon. L’autre option est d’opter pour une pompe immergée dotée d’une poire de niveau afin de détecter le niveau de l’eau et d’interrompre le pompage si le niveau est trop bas. Cette pompe peut d’ailleurs être reliée à un tuyau d’arrosage afin de faciliter l’arrosage du jardin.

Ce type de système de cuve extérieure présente avant tout l’intérêt d’être accessible, facile à installer et surtout ne nécessite quasiment aucune modification des installations existant déjà. De plus, ces cuves offrent des capacités allant de 200 à 2000 litres et sont fabriquées en polypropylène le plus souvent ce qui les rend faciles à transporter et déplacer à vide pour ainsi rendre l’installation accessible à tout bricoleur averti.

Les récupérateurs d’eau de pluie à cuve enterrée

La seconde option est de choisir un récupérateur d’eau de pluie à cuve enterrée. Ce type de récupérateur présente des avantages et des inconvénients.

Au rang des avantages, on peut bien évidemment citer la possibilité de raccorder la distribution de l’eau de pluie au réseau d’eau intérieur afin d’alimenter le lave-linge et les chasses d’eau et d’optimiser ainsi son usage. Cela n’empêche pas bien entendu d’utiliser cette eau pour une utilisation extérieure comme l’arrosage du jardin, l’irrigation ou encore le nettoyage de la voiture.

L’inconvénient majeur du récupérateur d’eau de pluie à cuve enterrée est avant tout son installation plus délicate. En effet, il convient tout d’abord de réaliser une fouille à un endroit pertinent à la fois proche de la descente de toit et du réseau de distribution d’eau intérieur. Par ailleurs, ce type de système nécessite plus d’éléments puisqu’il y a besoin non seulement du filtre en tête de descente pour éliminer les feuilles, mais aussi un second filtre à l’entrée de la cuve pour éliminer les impuretés au maximum. Par ailleurs, il est nécessaire d’installer un dispositif de trop-plein raccordé au système d’eau pluviale pour que la cuve ne déborde pas.

Bien entendu pour ce type de cuve enterrée, un simple robinet pour la distribution n’est pas envisageable. Il est indispensable d’installer une pompe. Dans ce cadre-là, deux alternatives existent : une pompe à fonctionnement manuel marche-arrêt parfaite pour les usages extérieurs et une pompe de surface extérieure à la cuve avec un fonctionnement par surpression qui s’enclenchera automatiquement lorsque le tuyau d’arrosage ou le lave-linge sera actionné.

Conseils pour choisir un récupérateur d’eau de pluie

Le récupérateur d’eau de pluie est une option de plus en plus répandue pour permettre de réaliser des économies d’eau dans les maisons individuelles tout en contribuant de façon non-négligeable à l’écologie et au développement durable. Néanmoins, il existe aujourd’hui de nombreux modèles de récupérateurs d’eau ce qui peut rendre le choix délicat. En effet, un certain nombre de critères sont à prendre en compte afin de faire l’acquisition la plus pertinente en fonction de ses attentes et de l’usage que l’on compte faire de l’eau aussi récupérée.

Le type de cuve

L’un des points les plus importants est évidemment de s’interroger quant au type de cuve que l’on souhaite installer. En effet, il est possible comme cela a été évoqué plus haut d’opter pour une cuve enterrée ou pour une cuve extérieure dont les usages seront différents. Les installations seront également plus complexes pour les cuves enterrées et nécessiteront alors l’intervention de professionnels.

Ainsi, pour un usage exclusivement à l’extérieur comme l’arrosage du jardin la cuve extérieure peut être tout à fait suffisante alors que pour distribuer l’eau à l’intérieur de la maison pour le fonctionnement du lave-linge ou de la chasse d’eau la cuve enterrée est nécessaire.

Il est donc indispensable de bien définir ses besoins avant de choisir son récupérateur d’eau.

Le fonctionnement

Autre point déterminant dans le choix de son récupérateur d’eau, le fonctionnement de celui-ci. Globalement, l’équipement est toujours semblable, un collecteur, un voire deux filtres et une cuve. Toutefois, la distribution de l’eau collectée peut différer selon les modèles. En effet, il est possible d’opter pour un simple robinet dans le cadre des cuves extérieures, mais aussi de choisir d’installer une pompe. Ce type d’installation est possible quelle que soit la cuve choisie : il peut s’agir d’une pompe immergée à fonctionnement manuel, mais aussi d’une pompe de surface extérieure à la cuve se déclenchant automatiquement.

La contenance de la cuve

S’il est une question qu’il convient de se poser avant de faire le choix de son récupérateur d’eau de pluie, c’est, sans en douter, la contenance de la cuve. Celle-ci est à évaluer en fonction de ce que l’on souhaite faire de l’eau de pluie collectée. En effet, plus l’usage sera important plus la contenance devra être conséquente.

Les modèles de cuve vont de 200 à 2000 litres pour les cuves extérieures alors qu’elles débutent à 1500 litres pour dépasser les 5000 pour les cuves enterrées. Pour évaluer au mieux la contenance de la cuve à choisir, il est donc essentiel de se pencher sur son usage. Par exemple s’il l’on souhaite uniquement arroser son jardin il faudra compter 15 litres par m² alors que pour une utilisation sanitaire incluant lave-linge et toilettes, il est raisonnable de compter 1000 litres par personne résidant dans l’habitation.

Au-delà de l’usage, il est important de s’intéresser à la pluviométrie de la région dans laquelle on réside, mais aussi à la surface du toit de son habitation. En effet, dans les régions où la pluie est fréquente et importante, il sera possible de collecter plus d’eau. Il peut donc être intéressant d’opter pour une contenance supérieure, ce qui vaut aussi pour la taille du toit plus celle-ci sera sera importante plus le volume d’eau sera important.

La matière de la cuve

Il est possible de choisir la matière de la cuve de son récupérateur. La plupart du temps, les cuves extérieures sont en polypropylène qui est une matière robuste, mais aussi légère, cela permet donc de déplacer facilement la cuve lorsqu’elle celle-ci est vide. Par contre, les cuves enterrées peuvent être en béton, mais aussi en polyéthylène chacune de ces matières présentent des avantages et des inconvénients qu’il convient d’étudier avec soin avant de prendre sa décision.

Les marques les plus réputées

Il existe actuellement sur le marché de nombreux fabricants de récupérateurs d’eau de pluie étant donné le succès rencontré par ses équipements et l’importance croissante accordée à l’écologie par les consommateurs. Il est ainsi possible d’acquérir un récupérateur d’eau de la marque IBC qui est actuellement l’une des plus réputées sur le marché tout comme la marque Garantia qui est également une marque reconnue dans ce domaine. La marque Bellijardin est également l’une de celle qui s’est imposée notamment en raison du design très soigné de ses cuves extérieures. Enfin la marque 4Rain remporte aussi un franc succès en raison de l’excellent rapport qualité-prix de se produits et tout particulièrement concernant les récupérateurs à cuve enterrée.

Consultez notre classement

Étant donné le large choix offert aujourd’hui par les fabricants dans le domaine des récupérateurs d’eau, il est évident que le choix peut s’avérer délicat surtout lorsqu’on est un néophyte dans ce domaine. Heureusement, il existe aujourd’hui des solutions pour faciliter la prise de décision comme les comparatifs permettant de faire le point sur chaque produit et d’en comparer plusieurs. N’hésitez donc pas à consulter notre classement des meilleurs récupérateurs d’eau de pluie avant de faire votre choix.

Comparatif des meilleurs récupérateurs d’eau de pluie

Résumé de notre guide d’achat sur les récupérateurs d’eau de pluie

🌧️ Quels sont les différents types de récupérateurs d’eau de pluie ?

On recense plusieurs catégories de récupérateurs d’eau de pluie. Parmi elles, on peut citer :

  • les récupérateurs d’eau à cuve enterrée ;
  • les récupérateurs d’eau à cuve extérieure.

Le choix entre ces deux modèles selon l’usage que l’on veut faire du récupérateur, mais aussi de ses installations et de la place disponible. Par exemple, si on veut raccorder son récupérateur à l’alimentation en eau de la maison pour utiliser l’eau récupéree pour les sanitaires, il est préférable d’opter pour une cuve enterrée.

🌧️ Quels sont les critères d’achat pour un récupérateur d’eau de pluie ?

Avant de choisir tel ou tel modèle, il est essentiel de comparer :

  • la contenance de la cuve ;
  • les matériaux utilisés ;
  • le mode de fonctionnement.

Il faut également tenir compte de l’utilisation qu’on compte faire ensuite de l’eau récupérée : arrosage du jardin, raccordement au circuit domestique, etc.

🌧️ Quelle est la capacité d’un récupérateur d’eau ?

Cela dépend du modèle choisi. En général, les récupérateurs extérieurs ont une cuve pouvant contenir entre 200 et 2 000 litres. Les cuves enterrées ont des contenances plus importantes qui peuvent aller jusqu’à 5 000 litres, et même plus.

A propos de l'auteur

Lea de Bricolea

En réalité je ne m'appelle pas du tout Léa, mais c'est le surnom que les adminstrateurs du site web m'ont donné car ils trouvaient ça cool ! Je suis un personnage fictif afin de préserver la vie privée du rédacteur.

Laisser un commentaire