Comment choisir son composteur

Cela vous intéresse de fabriquer un fertilisant gratuit pour votre jardin, vos plantes, etc. ? Alors, n’attendez pas pour composter vos déchets minéraux et organiques à l’aide d’un composteur ! En effet, ce dernier est un contenant ayant pour fonction de stocker des déchets, dont la fermentation permet de produire du compost, à utiliser notamment pour la culture biologique.

Si vous souhaitez donc produire ce fertilisant naturel pour votre jardin, il faut savoir qu’il existe des composteurs en bois et des composteurs en plastique. Afin d’en savoir plus, nous allons vous détailler les différents types de composteurs, puis nous vous donnerons quelques conseils précieux afin de choisir le composteur correspondant au mieux à vos besoins et à vos attentes.

Voir la sélection des meilleurs composteurs

Les différents types de composteurs

Le lombricomposteur

Le lombricomposteur est un contenant à quatre étages, en plastique ou en bois. Il s’agit d’un procédé spécifique consistant à élever des vers rouges et à les nourrir avec des déchets organiques du quotidien. Ces derniers sont ensuite digérés puis transformés en matière fécale. Sachez que ces excréments deviennent ainsi un fertilisant d’une qualité excellente. (Lire notre TOP des meilleurs Lombricomposteurs)

Le lombricomposteur se décompose donc en 4 étages :

  • Au rez-de-chaussée se trouve un bac avec un robinet qui permet de recueillir le jus du compost. Ce dernier doit être stocké pour continuer à bien mûrir.
  • Au 2ème étage : un bac contenant le compost mûr prêt à être utilisé
  • Au 3ème étage : un bac contenant les matières organiques en décomposition
  • Au 4ème étage : un bac pour ajouter de nouveaux déchets organiques

Le composteur de cuisine

Il existe un type de composteur pratique dans le quotidien : le composteur de cuisine. En effet, cet appareil permet de produire de l’engrais liquide dès 3 jours, ainsi qu’un compost riche dès 4 semaines (le digestat). L’engrais liquide peut être conservé tout simplement dans une bouteille en plastique. (lire notre TOP des composteurs de cuisine)

Il se compose d’un bac avec un robinet, d’un activateur en poudre ou en spray pour que la décomposition se fasse plus rapidement, d’une sorte de tamis pour filtrer le liquide, ainsi que d’un couvercle hermétique.

Attention, il faut bien respecter la liste des éléments pouvant être mis dans ce composteur de cuisine, à savoir notamment les restes de thé, le marc de café, les épluchures de légumes et de fruits, l’herbe, les fleurs, les feuilles mortes, les coquilles d’œuf, etc. Par exemple, on ne peut pas utiliser de la viande, du poisson, des os, du jus, les restes d’agrume, et bien d’autres choses.

Pour fabriquer son compost, il suffit tout simplement de couper les déchets organiques en petits morceaux, de les insérer dans le composteur de cuisine, d’ajouter l’activateur (poudre ou spray), de mélanger les déchets à l’activateur et de refermer le couvercle. Il faudra ensuite laisser macérer quelques jours.

Le bac à compost

Le bac à compost est un contenant cylindrique ou cubique, en bois ou en plastique. Le bois est plus isolant et permet au compost de ne pas subir les variations de température. Le bac à compost en plastique est, quant à lui, plus solide et résistera plus longtemps que celui en bois.

Le composteur rotatif

Le composteur rotatif a la forme d’un cylindre monté sur roulettes ou sur pieds. Il comporte une manivelle pour le faire tourner sur lui-même. L’avantage du composteur rotatif est que le compost peut mûrir beaucoup plus rapidement que les autres systèmes.

Conseils pour choisir un composteur

Après vous avoir présenté ci-dessus les différents types de composteurs, nous allons vous fournir quelques renseignements utiles et des conseils pour faire le bon choix de composteur. Ainsi, vous ne serez pas déçus de votre achat et pourrez utiliser votre composteur dans de bonnes conditions.

Caractéristiques essentielles d’un composteur

Pour faire le bon choix de composteur, il faudra veiller à ce que ce dernier présente certaines caractéristiques essentielles.

Tout d’abord, nous vous recommandons vivement de vérifier que le composteur comporte des ouvertures pour pouvoir remuer et mélanger facilement le compost, pour aérer le tas de compost, et enfin pour récupérer le compost mûr. C’est très important pour travailler de manière confortable et produire un compost en toute facilité. Ces ouvertures doivent être présentes, et ce, quel que soit le type de composteur.

De plus, sachez que le composteur peut être en bois ou en plastique. Le bois vous permettra d’obtenir un compost d’une très grande qualité. Il est vrai que le plastique est moins esthétique que le bois, mais est plus résistant sur la durée. Vous trouverez aussi des modèles plus écologiques en plastique recyclé.

Si vous avez décidé de choisir un lombricomposteur, nous vous conseillons d’opter pour une matière opaque, car le ver rouge n’aime pas du tout la lumière. D’ailleurs, c’est le seul composteur qui peut être placé à l’intérieur d’une maison. Les autres peuvent dégager une odeur pas agréable avec le tas de décomposition, et il est donc préférable de les isoler dans le jardin ou dans une cour à l’extérieur.

Pour tous les types de composteurs, sachez que vous ne devez absolument pas y déposer du plastique, du bois traité, du sable et des tissus synthétiques.

Accessoires liés au composteur

En fonction du type de composteur choisi, il faudra bien entendu faire l’achat d’éléments annexes non négligeables.

Par exemple, vous devrez acheter des vers rouges si vous avez opté pour un lombricomposteur, de la chaux vive à mettre dans le tas de compost pour accélérer le processus de compostage et empêcher son acidification, etc.

Afin de bien protéger votre composteur du froid de l’hiver et de la sécheresse de l’été, nous vous recommandons de le recouvrir avec de la paille. Si le tas est trop sec, il ne faut pas hésiter y ajouter de l’eau. 

Comment choisir son composteur ?
5 (100%) 2 votes

Partagez une remarque sur ce guide
Ou Posez une question