Vous venez de créer une salle de bain, d’aménager vos combles ou vous souhaitez tout simplement ajouter un WC quelque part dans votre logement ? À première vue ce n’est pas si simple, des toilettes classiques ont besoin d’une évacuation spéciale, nécessitant de gros travaux. Heureusement, il est possible d’installer facilement un WC broyeur. Ce dernier se contente d’une canalisation de faible diamètre et s’intègre idéalement partout dans la maison. Avec un peu de méthode et d’efforts, nul besoin de faire appel à un plombier pour mettre en place ces toilettes complémentaires. Suivez donc notre pas à pas, et vous pourrez bientôt vous satisfaire de votre installation sanibroyeur.

Les prérequis à l’installation d’un WC broyeur

Avant toute chose, vous devez savoir que la mise en place d’un WC broyeur, implique quelques contraintes supplémentaires, comparé aux WC conventionnels :

  • La pose d’un WC broyeur est interdite en logement neuf. Elle est réservée à l’ancien, à condition que les travaux d’installation d’un WC standard ne soient pas facilement réalisables.
  • Une autorisation des services départementaux est nécessaire. L’installation doit respecter le règlement sanitaire départemental et la norme EN 12056 “Réseaux d’évacuation gravitaire à l’intérieur des bâtiments”.
  • Dans le cas d’une copropriété, celle-ci doit également approuver les travaux par un vote en assemblée générale. Le propriétaire doit garantir la conformité de son installation, et l’absence de nuisance au voisinage (sonore, olfactive ou en terme de mauvaise évacuation).
  • La pose d’un WC broyeur en amont d’une fosse sceptique est fortement déconseillé. En effet, le risque de boucher le filtre est important.

Une fois ces étapes franchies avec succès, il ne vous reste plus qu’à choisir votre modèle de WC broyeur. On trouve dans le commerce deux types de sanibroyeur :

  • Le broyeur indépendant : ce module s’installe derrière une cuvette WC standard et se raccorde horizontalement à une canalisation d’évacuation.
  • Le WC avec broyeur intégré : cette installation sanitaire ne comporte qu’un seul bloc tout-en-un. Beaucoup plus compact, la chasse d’eau du WC est remplacé par une électrovanne, permettant le broyage et l’extraction des matières.

Une fois votre sélection faite, achetez votre broyeur, ainsi que le matériel relatif à l’installation sanitaire comme les tubes et coudes pvc de 40mm, ainsi que de la colle pvc et des colliers de fixation murale. En terme d’outillage, prévoyez d’avoir à votre portée :

  • mètre ruban ;
  • niveau à bulle ;
  • perceuse-visseuse ;
  • marteau ;
  • tournevis ;
  • clés à molette, plate, à douille
  • scie à métaux…

Vous voilà bien équipé, retroussez vous les manches, nous rentrons à présent dans le vif du sujet !

Préparer le raccordement d’un WC broyeur dans une pièce

Bien que ce type de cuvette WC puisse s’intégrer facilement, un peu partout dans la maison, il n’empêche qu’un minimum d’espace s’impose, pour la mise en place et l’utilisation quotidienne. Prévoyez un accès de 30 cm au moins, pour la circulation tout autour de la cuvette WC.

Dans cette zone, vous devez disposer d’une prise électrique raccordée à la terre. Celle-ci doit servir exclusivement pour le toilette broyeur, et être reliée conformément à la norme NFC 15-100, à un disjoncteur différentiel de 30 mA.

Prévoyez également l’emplacement du raccord d’évacuation, en présentant le wc à son futur emplacement. Maintenez au maximum l’horizontalité du tuyau, et évitez la multiplication de coudes, constituant un frein à l’évacuation des effluents. Attachez votre évacuation avec des fixations murales, espacées d’un mètre au maximum. Utilisez des colliers antivibratiles, équipés d’un caoutchouc isolant afin d’éviter les bruits indésirables liés à la pression dans l’évacuation. Posez si nécessaire un clapet anti-retour pour empêcher toute remontée indésirable.

Pour réduire la nuisance sonore liée au déclenchement du broyeur, l’appareil est généralement livré avec des “silent block”, petits pieds en mousse évitant la propagation des vibrations vers le sol. Il est en plus conseillé de placer la cuvette sur une dalle d’insonorisation. Pensez donc à compter cette épaisseur dans vos mesures.

Installer un WC broyeur

Avant toute chose, coupez l’alimentation générale en eau de la maison et protégez vos sols !

Mettez en place le tapis insonorisant puis la cuvette, en face de votre tuyau d’évacuation. Raccordez l’ensemble par simple emboîtement afin de déterminer l’emplacement définitif. Prenez garde que rien de touche les murs, les vibrations du broyeur seraient alors répercutées par le bâti.

À l’aide d’une pointe ou d’un crayon, marquez l’emplacement des fixations, à travers les trous de la cuvette et sous le tapis. Déplacez à nouveau les éléments afin de percer d’introduire les chevilles de fixation. Rapprochez la cuvette, munissez vous de colliers de serrage, puis poursuivez l’assemblage :

  • Si votre broyeur est externe, raccordez le manchon souple en sortie de cuvette jusqu’à l’entrée du broyeur, puis de la sortie vers l’évacuation.
  • Dans le cas d’une cuvette intégrale, reliez directement la sortie du toilette broyeur vers l’évacuation rigide. Toujours avec un tuyau souple qui a la faculté d’absorber les vibrations sonores.

Le raccord d’arrivée d’eau ne diffère pas d’un WC classique. Utilisez le flexible prévu à cet effet, afin d’alimenter le système en eau.

Une fois l’installation terminée, vissez définitivement la cuvette sur les trous percés précédemment. Utilisez un cutter pour couper l’excédent du tapis d’insonorisation, tout autour du pied de cuvette. Ajoutez l’abattant et branchez le broyeur sur sa prise murale. Finissez par nettoyer et assécher la zone, avant de rouvrir la vanne d’arrivée d’eau. Contrôlez le bon fonctionnement de l’installation et l’absence de fuites sur l’ensemble des raccords.

Utiliser et entretenir son WC broyeur

Quelques précautions s’imposent, lorsqu’on est équipé d’un sanibroyeur, afin de préserver le mécanisme en bon état de marche. La réparation de l’appareil est fastidieuse, mieux vaut donc éviter de faire n’importe quoi, et adopter immédiatement quelques règles d’entretien.

Ne jetez rien dans les toilettes ! Pensez à chaque instant que tout ce qui tombent dans la cuvette, passe par le broyeur. Ce dernier apprécie guère les protections hygiéniques et autres lingettes (même si celles-ci sont adaptées à l’usage en toilettes classiques)… En bref, du papier WC standard et c’est tout ! N’hésitez pas à utiliser un petit affichage discret à l’intention des invités, qui pourraient boucher le système, sans même y penser.

Réalisez un détartrage périodique de votre installation, surtout si ce toilette ne sert pas très souvent. Le calcaire s’immisce partout, et grippe facilement les pales de broyages. Utilisez du vinaigre blanc, ou un produit spécifique WC broyeur ou WC chimique (attention les produits standards, très corrosifs, pourraient causer des dégradations sur le mécanisme interne). Laissez poser quelques heures en ayant préalablement débranché le broyeur, puis rebranchez pour l’évacuation.

Appréciez désormais la commodité de votre nouvelle installation, un sanibroyeur flambant neuf, équipe désormais votre logement !

A propos de l'auteur

Léon

En réalité je ne m'appelle pas du tout Léon, mais c'est le surnom que mes amis m'ont donné car je "reviens toujours à leur maison" ! Je suis une identité fictive sur ce site, afin de préserver l'anonymat du rédacteur.

Laisser un commentaire