in ,

Comment cultiver le cassis ?

Pour déguster du cassis, il va falloir planter des cassissiers dans votre jardin. Cet arbuste fruitier se fait également appelé le groseillier noir. Robuste, il ne craint pas le froid, mais redoute la chaleur et la sécheresse. Facile à cultiver, le cassissier vous offrira des baies gorgées de vitamines C. Voici nos conseils et astuces pour vous lancer dans la culture de cet arbuste.

Quand et où planter le cassissier ?

Vous pouvez réaliser des semis de cassis, mais les fruits que vous obtiendrez seront petits et peu goûteux. C’est pourquoi il y a très peu de chances que vous trouviez des graines dans les magasins.

En revanche, vous trouverez des pieds de cassissiers issus de variétés soigneusement sélectionnées. Vous avez donc deux possibilités : acheter vos cassissiers chez un pépiniériste ou vous procurer des pieds issus de boutures. Attention, les petits arbustes doivent être taillés à deux ou trois bourgeons avant d’être repiqués en pleine terre.

La meilleure saison pour planter le cassissier, c’est l’automne. Mais vous pouvez vous y prendre en hiver et jusqu’au mois de mars. Évitez, cependant, de planter vos arbustes pendant les périodes de gel. Si vous procédez au repiquage avant l’hiver, votre cassissier aura le temps de s’enraciner pour offrir plein de bourgeons au printemps.

A savoir que cet arbuste fruitier a besoin du froid de l’hiver pour favoriser sa future fructification. Mais il faut lui trouver un emplacement à l’abri du vent car celui-ci précipite les gelées. Or, celles-ci peuvent endommager la floraison au printemps. En outre, si vous habitez dans une région particulièrement chaude, installez votre cassissier dans une zone semi-ombragée pour le protéger du soleil brûlant.

Au niveau du sol, une terre ordinaire fera l’affaire. Mais plus il est frais, lourd et riche en humus, mieux c’est. Préférez un sol sans calcaire ni sable.

Comment planter le cassissier ?

De nombreuses variétés de cassissiers sont auto fertiles. Néanmoins, il est préférable de planter deux variétés différentes, au minium, pour favoriser une bonne pollinisation. Ce phénomène, assuré par les insectes pollinisateurs, permet la fécondation des fleurs et donc la naissance de bons fruits.

Si vous plantez plusieurs pieds de cassissiers, prévoyez un espace d’environ 1.5 m entre eux. Ainsi, ils pourront se développer sans se gêner.

Avant de procéder au repiquage, plongez les mottes dans l’eau pour faciliter les plantations. Creusez des trous de 30 à 40 cm de diamètre et de profondeur. Au fond, disposez du fumier ou du compost. Ensuite, déposez les pieds de cassissiers en vous assurant que leurs racines ne sont pas trop emmêlées. Ajoutez de la terre provenant des trous préalablement creusés, tassez et arrosez. Pour offrir suffisamment d’eau à votre arbuste et ses racines, n’hésitez pas à creuser une cuvette autour du pied. Ajoutez un paillage pour préserver l’humidité dans le sol.

Tailler et entretenir le cassissier

Dès la fin de l’hiver, vous pourrez rabattre les plus vieilles branches, à environ 1/3, de vos arbustes. Prenez soin d’aérer le centre et essayez d’aboutir à une forme rappelant celle d’un gobelet. Finissez par ôter les branches mortes et fragiles.

Au début du printemps, offrez de l’engrais à vos cassissiers. Optez pour une formule dédiée aux arbres fruitiers pour favoriser la fructification. Ainsi, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour obtenir une belle récolte.

Pendant la période estivale, arroser les cassissiers régulièrement sans mouiller leurs feuilles.

Quelques infos utiles sur le cassissier

Au cours de sa floraison et même pendant sa fructification, le cassissier est très agréable à regarder. Si vous souhaitez, vous pouvez utiliser cet arbuste pour former une haie dans votre jardin. Avec ses délicieuses baies, vous confectionnerez des confitures, des tartes, de la gelée et de nombreux desserts. Le cassis cru révélant une saveur piquante, c’est cuit et transformé qu’il fait fondre toutes les papilles !

Rédigé par Juliette

Je suis Julie, un personnage fictif inventé pour protéger l'intégrité du rédacteur. J'adore tout ce qui est DIY comme disent les américains. Le Do It Yourself c'est "faites le vous même" en Français. La bricole et la récup c'est mon truc. Gros bisoux à vous cher lecteur qui êtes arrivé jusqu'a ma petite bio.