Si vous souhaitez effectuer des travaux chez vous, que ce soit pour rénover une pièce ou installer de nouveaux éléments dans votre maison, vous devrez obligatoirement respecter des horaires spécifiques. Cependant, qu’il s’agisse d’un jour de semaine, d’un dimanche ou d’un jour férié, les heures où le bruit est autorisé diffèrent et il devient difficile de s’y retrouver. Pour que vous puissiez procéder à vos réparations sans craindre une intervention de votre syndic ou de la police, voici quelques règles à suivre.

Les indications à suivre du lundi au samedi

Le bruit pouvant être source de stress et de dérangement, le Conseil national du bruit s’est emparé de la question des horaires de travaux et donne ces indications pour ce qui concerne le jardinage et le bricolage :

  • Le lundi au vendredi de 8h30 à 19h
  • Le samedi, de 9h à 19h avec une interruption de midi à 15h

Cependant, ces horaires ne sont pas ceux qui régissent toutes les villes et vous devrez vous montrer vigilant. Par exemple à Paris, les heures définies par la mairie sont de 7h à 22h alors qu’à Tours, les travaux effectués entre midi et 14h30 sont interdits même un mardi. Il convient donc de se renseigner après de sa préfecture pour prendre connaissance d’un arrêté relatif à ce sujet.

Le cas du dimanche et des jours fériés

Le dimanche et les jours fériés sont généralement les plus prisés des bricoleurs qui n’ont pas le temps de réaliser leurs travaux en semaine. Cependant, c’est également les jours de repos de vos voisins qui n’apprécieront que très peu le bruit de votre perceuse ! L’amplitude horaire où les nuisances sonores sont autorisées est donc très faible puisqu’elle n’est que de 10h à midi selon le Conseil national du bruit. Il faut néanmoins encore une fois vous renseigner auprès de votre commune et s’assurer qu’aucun arrêté ne vient contredire ces indications, comme c’est le cas à Paris qui interdit tous travaux de bricolages et de jardinage durant ces journées.

Si vous n’avez aucune autre disponibilité que le dimanche, vous pouvez toujours tenter une négociation avec vos voisins. S’ils sont compréhensifs, vous pourrez ainsi adapter vos horaires à leur emploi du temps et éviter des confrontations inutiles. La clé dans ce genre de situation est simplement de prendre en considération les besoins et envies de chacun pour que tout se passe au mieux.

Que faire en cas de plaintes ?

Si, malgré toutes vos précautions, vous recevez des plaintes à cause du bruit en provenance de votre appartement, tentez un apaisement. En effet, bien que vous respectiez les horaires donnés par votre préfecture, les nuisances sonores peuvent être répréhensibles si elles sont « durables, répétées et intenses ». Lorsque c’est le cas, vos voisins pourront faire appel à la police et une amende de 68 euros est alors encourue si la plainte est justifiée. De la même manière, le trouble peut également concerner une nuisance olfactive, comme celle de la peinture, ou visuelle. Essayez ainsi de calmer votre voisinage en cas de discordes pour désamorcer cette situation épineuse et mettez-vous d’accord sur des heures où vous pourrez effectuer vos travaux sans déranger autrui.

A propos de l'auteur

Léon

En réalité je ne m'appelle pas du tout Léon, mais c'est le surnom que mes amis m'ont donné car je "reviens toujours à leur maison" ! Je suis une identité fictive sur ce site, afin de préserver l'anonymat du rédacteur.

Laisser un commentaire